Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 19:04

Yellowstone Park : carte détaillée Yellowstone Park : carte détaillée
carte de West Thumb et Grant Village à Yellowston Carte de West Thumb et Grant Village 
Carte détaillée de West Thumb Geyser Basin Carte détaillée de West Thumb Geyser Basin 
 
Yellowstone carte Fishing Bridge et Lake VillageCarte de Fishing Bridge et Lake Village

West Thumb est un bassin thermal qui a la particularité de longer le lac de Yellowstone : aussi les eaux souffrées et colorées se mélangent-elles aux eaux bleues du lac tandis que certains geysers sont entièrement immergés dans le lac. Il paraît que les "Mountains Men" y cuisaient les poissons aussitôt pêchés !

Alors c'est plein de "pools" et de "springs" où ça chauffe, ça bouillonne et ça glougloute... En fin de journée, les couleurs sont très belles... on a bien fait de venir !






Ci-dessus, un geyser immergé.


On dirait du lait !
Pour voir et entendre les pâtes cuire à West Thumb, une vidéo ci-dessous



Retour à Yellowstone Lake où nous nous arrêtons au Yellowstone Lake Store (situé derrière le grand hôtel jaune, en bordure du lac) qui fait aussi snack et glacier spécialisé dans les ice-creams du Montana... comme le magasin attenant, le snack est tenu par un monsieur très âgé d'une gentillesse sans pareille, plein d'humour, prévenant, aux petits soins avec nous... je vous conseille cet endroit super accueillant et ses sundaes caramel parfum Moose Track à 2,50$ (vanille + noix de pécan+ noisettes + morceaux de chocolat)... un délice !

En sortant, nous profitons du coucher de soleil sur le lac... c'était vraiment une journée parfaite !


                                       
Partager cet article
Repost0
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 21:56

Yellowstone : carte des routes principales en km Yellowstone : carte des routes principales en km
carte-de-Norris-Geyser-Basin-Yellowstone.jpg Carte de Norris Geyser Basin
Yellowstone:carte détaillée de Norris Geyser Bas Carte détaillée de Norris Geyser Basin
Yellowstone : Fountain Paint Pot Fountain Paint Pot
Yellowstone: Black Sand Basin Black Sand Basin

Ce matin il fait encore très beau et chaud, et c'est ma journée "caprices"... en effet, je voudrais bien retenter Chuck (enfin, Norris) qu'on n'a pas pu faire hier et Midway Basin pour essayer de mieux voir la Grand Prismatic, mais ça fait encore pas mal de kms dans le parc de Yellowstone avant de partir pour Cody (ça nous oblige à refaire la boucle Lake/CanyonVillage/Norris Junction/West Thumb et re-Lake... 156 km + 43 km pour rejoindre "l'east entrance"... moi-même j'hésite un peu à demander ça à mon chauffeur !)
Bon, finalement j'ai dû être bien persuasive parce que nous voilà repartis vers le nord-est direction Norris !
C'est vrai que notre chauffeur a vraiment été sympa et il n'a même pas râlé ! Mais je ne pense pas que quiconque dans l'équipe ait regretté par la suite...

Bon, le paysage n'a pas changé depuis hier entre Lake Village et Canyon Village, le long de la Yellowstone River (dont les eaux sont légèrement plus calmes que dans le Canyon !)

Et les bébêtes sont toujours là...
Aujourd'hui, nous allons essayer de voir l'essentiel de chaque site prévu, car sinon il nous faudrait 2 jours de plus... aussi à Norris, nous sélectionnons Porcelain Basin avec un détour, bien sûr, vers Esmerald Spring.

Ce sont les particules jaunes du souffre qui donnent sa couleur vert émeraude à cette source profonde de 8 m, nous explique un panneau intitulé lyriquement : "Le secret est le souffre..." Merci au souffre, parce que c'est super beau !

Alors ici, on ne se croirait plus sur terre : non seulement ça fume, ça crache, ça crépite et ça glougloute mais en plus ça pshittte ! Nos deux phrases préférées sur le site : "ça y est, les pâtes sont cuites.." et "qui va éteindre la cocotte-minute ?"



Vue sur Porcelain Basin , Black Growler Steam Vent et Ledge Geyser

Les mêmes geysers vus d'en bas


Les Whirling Geysers et leurs incroyables couleurs

La Bouche de la Baleine (j'invente pas, je traduis !)

Le lac crépitant (Crackling Lake)

C'est là que ça pshitte ! On n'est pas rassurés...
Dernier regard sur le site en repartant...


Nous nous arrêtons ensuite à Foutain Paint Pot. Ici, une nouveauté : ça blucbluque !


Le même bruit que lorsque mon cassoulet mijote 3 heures...

Encore une belle source (Silex Spring)

Les fumerolles de Red Spoulder : une super cocotte-minute !



Et plein de geysers en action...

PROCHAINEMENT, NE RATEZ PAS : " RETOUR A GRAND PRISMATIC SPRING" !
DE L'ACTION, DU SUSPENSE, DE L' INATTENDU... DU GRAND SPECTACLE POUR PETITS ET GRANDS !
En avant-première, une photo de la merveille... durement gagnée !


Partager cet article
Repost0
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 12:44

En revenant à Midway Basin, j'avais une idée bien précise que je n'avais pas communiquée à mes partenaires... suivre les conseils du Guide du Routard et grimper dans la colline en face du site, de l'autre côté de la route, pour voir la Grand Prismatic en surplomb... Le Guide précise bien que cela n'est valable que si les conditions athmosphériques sont favorables : pas de vapeur (donc pas trop froid) et pas de vent...
Justement il est midi, il fait 24°C et nous bénéficions d'une brise très douce...
Mais d'abord, on revisite le site qui nous apparaît, aujourd'hui, avec la chaleur, très différent de l'autre soir où le froid accentuait la vapeur...

Aujourd'hui, les eaux de l'Excelsior Geyser sont bleu turquoise !
La dernière fois que ce geyser s'est réveillé, c'était en 1985 pour une éruption continue de 47h... depuis plus rien ! (y'a pas que moi qui fais des caprices...)
Et nous voilà devant la Grand Prismatic qui, avec ses 100 m de diamètre, est difficile à photographier en entier (j'insiste... toujours mon idée derrière la tête !)

C'est la 2e plus grande source d'eau chaude du monde. Elle s'est formée lors des éruptions successives du geyser Excelsior dans les années 1880.

L'eau bouillonne mais il n'y a presque pas de vapeur, les couleurs sont vraiment vives (on trouve d'ailleurs pour la première fois du violine)... c'est magnifique !


Alors, tout à fait innocemment, je fais traverser la route à mon équipe pour aller prendre la photo ci-dessous d'un paysage digne du film "Et au milieu coule une rivière..."

Oh ben, ça alors ! On est juste au pied du sentier qui monte dans la colline... (le Guide du Routard dit "petite butte"... on n'a pas la même perception des dimensions !)
Dans l'équipe, certains sont plus motivés que d'autres ("c'est escarpé... la descente va être dure !" "c'est déjà 1h, le temps de manger, on va arriver trop tard à Cody pour aller au musée..." "Il faut que j'aille chercher la voiture qui est loin...") mais là je ne me retourne même pas pour savoir qui me suit : je monte ! (je vous dis, c'est ma journée caprices...)
C'est vrai, il s'agit plutôt d'escalade que de grimpette, mais j'entends que je suis suivie de près... c'est Charline. (Max attend son père en bas, de peur qu'il ne nous retrouve pas avec la voiture sans doute ?)
Arrivées à mi hauteur, on est déjà bien essoufflées alors on bifurque à gauche pour aller voir la vue... et on trouve ça déjà tellement beau qu'on décide qu'on est montées assez haut ! (on fait de bien piètres randonneuses...)


Remarquez avec quel sens de l'a-propos je me suis habillée ce matin... la classe !
(en fait, c'est un pur hasard...)
Après plusieurs minutes de photos extasiées, on ne voit toujours pas arriver les hommes... on revient jusqu'au sentier pour s'apercevoir qu'ils sont déjà montés jusqu'en haut ! La honte !
On a bien l'intention de leur dire qu'ils se sont fatigués pour rien parce qu'on la voyait parfaitement en entier, de là où on était, mais quand on arrive au sommet... on ravale nos paroles ! C'est sublime, on est au point le plus haut du site et on a une vue panoramique extraordinaire sur le parc et la Yellowstone River...

L'endroit respire la sérénité...


L'ensemble du Midway Geyser Basin.
Ce qui est dommage, c'est que Dumb and Dumber sont de retour...


... d'un coup, la spiritualité du lieu n'est plus la même !

La Grand Prismatic dans toute sa splendeur...

Je teste mon zoom numérique... faut pas bouger !
Bon j'en ai quand même une où ils ont normaux... je la mets pour Papilou et Mamilou !

(j'en profite pour rappeler que pour l'avoir en grand format, il faut cliquer dessus pour l'agrandir puis l'enregistrer...)
Pour le retour, Norbert nous conseille de nous dégoter une canne parmi les branches mortes... Du coup, Maxime va nous la jouer "Docteur House" en boitant jusqu'en bas : la descente n'était en effet pas assez difficile !!!!!!


Et Norbert immortalise avec des commentaires en live...
Après l'effort, le réconfort... nous décidons de repartir à Lake Village Store pour notre repas de midi... les glaces nous attendent !!! Aussi, nous passons à côté d'autres sites thermaux sans nous arrêter (Black Sand Basin, Mud Vulcano, Sulphur Cauldron...) de toutes façons, la renifleuse manque se trouver mal chaque fois qu'on avoisine les oeufs pourris !
En route, on découvre de nouvelles bestioles :

Un grand cerf que les américains appellent elk et les indiens wapiti...

Et une famille de ça qui traverse la route sans se presser en nous immobilisant quelques minutes... (on a faim !)

Nous quittons le parc dans l'après-midi par la route Est, elle-aussi bordée d'arbres calcinés à perte de vue...

...en longeant le Yellowstone Lake (32 km de long sur 23 de large) qui se situe quand même à 2 357 m d'altitude et qui occupe un ancien cratère volcanique. Il doit y avoir de sacrés sédiments noirs au fond parce que sa couleur est extraordinaire.


Au loin les montagnes Absaroka

Pour rejoindre Cody, nous empruntons la scenic US 14.

Notre hôtel est encore un ensemble de cabanons en bois, mais ce soir, c'est le grand luxe : nous avons 2 chambres, chacun a son lit !


Heu-reux !
Et nous sommes accueillis dans un magasin qui fait aussi réception et qui nous offre gratuitement un pot de bienvenue (fruits et boissons)... c'est sympa !

Nous y réservons nos places pour le rodéo de ce soir à 20h... C'est quand même 18$ par personne mais il faut dire que Cody s'est auto-proclamée : "Rodeo capital of the world", alors...
                 
Et bien, 2h1/2 de spectacle très country ! 
D'abord, une grande cérémonie d'ouverture sur Hymne américain avec immenses drapeaux et chapeaux sur le coeur... on a droit à tous les sponsors de la soirée et à un animateur déguisé en clown qui meuble entre les prestations en racontant des blagues sûrement très amusantes parce que le public rit de bon coeur (pas nous, on comprend rien !)

Tiens, Dieu assiste aussi au rodéo ce soir...


Des pupuces très à l'aise à cheval, immobiles pendant l'hymne.

Le public est assis sur des gradins en fer et environné de mouches... 
Ensuite, comme dit Maxime, c'est Intervilles sauf que les vachettes sont un peu plus grosses !
Le rodéo se fait sur des chevaux peu conciliants et sur d'énormes boeufs qui foncent dans le tas sans réfléchir... on n'est pas bien sûrs de comprendre toutes les règles ! En tous cas, on bien saisi qu'il ne suffit pas de rester longtemps dessus pour gagner des points... y'a des subtilités !


Aille ! Ouille !


Patatras !

Y'a aussi des compétitions "d'attrapage" de veaux au lasso, seul ou à deux...

...et des concours d'adresse et de vitesse, même avec des enfants...

Le moment fort de la soirée, c'est à la fin : alors que nous nous apprêtons à sortir, l'animateur apostrophe Charline et la présente à la ronde de sa voix de stentor en criant : "Regardez, ladies et gentlemen, depuis le temps que je suis dans le rodéo, c'est la première fois de ma carrière que je vois une jeune lady venir au rodéo en talons hauts !"
                                      
On était très fiers, vous pensez bien... (déjà qu'on marchait 100 m devant en faisant semblant de ne pas la connaître tellement elle faisait du bruit en marchant sur les passerelles en fer...)
Bon on va dire pour se consoler que la plus élégante, c'était la nôtre !
                                                               
                   

Partager cet article
Repost0
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 17:54

carte-cody.jpg Carte de Cody
Cody-country-scenic-roads.jpg Cody country scenic roads
Big-Horn-Canyon.jpg Carte de Big Horn Canyon
 
Big-Horn-Scenic-Byway.jpg Big Horn Scenic Byway et Shell Falls
                                                          
D'accord, on a déjà visité des villes fantômes-musées... mais celle-ci c'est la vraie, l'unique, celle où l'on peut se recueillir pieusement devant la cabane où se réunissait la bande à Butch Cassidy et Sundance Kid ainsi que devant la tombe de Robert Redford ... euh, de Jeremiah Johnston (son vrai nom).
Alors même si Cody est la ville fondée par le très célèbre Buffalo Bill et qu'il y a aujourd'hui un immense musée dédié à ce vaniteux mélomane, entre le chasseur de bisons et les hors-la-loi, nous, on a fait notre choix : ce sera Old Trail Town !
Il faut dire qu'au Buffalo Bill Historical Center, nous aurions été plus intéressés par la partie dédiée aux Indiens des Plaines, et nous avons déjà vu une expo très bien faite au Museum des Rockies.
Nous partons en laissant les 2 zigottos faire la grasse mat dans leur chambre... aucun des noms cités précédemment ne leur étant connu, la visite ne les intéresse pas vraiment...
Le prix de l'entrée du musée, annoncé à 7$ dans le Guide du Routard 2009 est finalement de 10$... ça a été le cas dans tous les State Parks et les musées que nous avons visités, les prix ont visiblement monté en flèche en quelques mois...
Comme à Nevada City, les 26 maisons (datant de 1879 à 1901) ont été démontées de leur site originel et remontées ici à l'identique, à l'initiative d'un historien du Wyoming, Bob Edgar, soucieux de préserver ce patrimoine historique.



C'est encore plus "old west" que Nevada City...
La visite se révèle finalement passionnante car chaque bâtiment retrace l'histoire des Etats-Unis dans un ordre chronologique depuis la préhistoire : pointes de flèches, pierres taillées, vêtements en peaux de bisons, animaux empaillés, armes à feu, portraits de personnages célèbres, vieux articles de journaux, chariots, costumes et parures indiennes... ce musée recèle plein de trésors ! Le tout aménagé avec des artéfacts et des meubles d'époque...

Les bureaux font bancs pour ceux de devant... bien pensés, non ?

Tirez pas sur le pianiste... il peut encore servir !

La photo (prise à travers une vitre) n'est pas terrible... mais eux oui !
















2 modes différentes....

Les célèbres "outlaws" cités plus haut... de vrais méchants ! Bouh !

Et leur chambre... aussi grande que l'appart de Max chez Sergio !





La tombe de Jeremiah Johnson "Le mangeur de foie" (selon la légende, il dévorait le foie des indiens Crows qu'il tuait pour venger le meurtre de sa femme... ça a duré plus de 20 ans, il ne devait pas manquer de fer !)
Dans le cimetière du musée, on trouve aussi d'autres sépultures de personnages célèbres du Far West.

Ensuite, nous nous rendons au Tecumseh's Trading Post voir le Old West Miniature Village and Museum... des milliers de figurines qui retracent l'histoire du Wyoming et du Montana de 1600 à 1890 (avec la reconstitution de la bataille de Little Big Horn.) On est tellement extasiés qu'on interrompt la visite (gratuite !) pour aller chercher les 2 zigottos à l'hôtel !
Retour au Tecumseh's Trading Post : c'est à la fois esthétique et instructif... on peut même faire circuler les trains en appuyant sur un bouton ! On s'est bien amusés...





Admirez le souci du détail... ce qui est impressionnant, c'est qu'il y a des milliers de figurines et on n'en a pas vu deux semblables ! Et comme à Old Trail Town, tout autour de la pièce, des vitrines contenant des costumes, des objets d'art et des armes de l'époque.



Et Petit Ours Brun (mais moins impressionnant que dans le parc du Grand Teton ...)


Nous quittons Cody pour Sheridan en choisissant la route sud (celle du nord passe par le site de Little Big Horn mais il n'y a, paraît-il, pas grand chose à voir) qui nous fait emprunter la Bighorn Scenic Byway et traverser le Shell Canyon.


J'ai proposé à mon équipe de faire un détour par McCullough Wilderness pour essayer de voir les mustangs en liberté qui y vivent en troupeau mais ça n'a pas déclenché l'enthousiasme escompté... tant pis, il faudra que j'y revienne avec des amateurs de chevaux !
         
Arrêt à Shell Falls (on n'a pas vu suffisamment de chutes d'eau ces derniers jours...)

A Sheridan, la chambre de notre hôtel a vue sur le vaste hall intérieur, c'est original... 

A ce moment de notre voyage, nous sommes un peu dans la panique parce que Charline, depuis quelques jours, présente tous les signes d'une éruption cutanée généralisée qui prend chaque jour un peu plus d'ampleur (voir ici, attention : âmes sensibles, s'abstenir...) Nous allons consulter, dans le grand Walmart proche de l'hôtel, un jeune pharmacien très mignon (on dirait qu'il sort de la série "Urgences"...) qui nous rassure en nous disant qu'il n'a jamais vu ça (!) et nous conseille la pommade à la cortisone que nous avons déjà achetée la veille... On sait qu'on est proches de la date du retour en France mais on se demande sérieusement si on va pouvoir repartir sans voir un médecin américain en urgence !
Pas glop !


Partager cet article
Repost0
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 12:36

Carte région de Rapid City Carte région de Rapid City 
  Infos sur Deadwood et les Badlands Infos sur Deadwood et les Badlands 
Infos Mont Rusmore et Custer Park Infos Mont Rusmore et Custer Park 
Infos Fort Hays Chuckwagon Infos Fort Hays Chuckwagon 
                                                                                          
Aujourd'hui nous quittons le Wyoming pour le Dakota du Sud, direction Rapid City, avec un petit détour par Devils Tower National Monument. Comme je suis la seule dans le groupe à avoir vu le film "Rencontres du troisième type" de Steven Spielberg, le reste de l'équipe est un peu moins intéressé que moi par le petit détour, mais j'ai l'impression que plus personne n'ose me contrarier depuis ma journée caprices à Yellowstone... 

Comparez la hauteur du monolithe avec celle des arbres... c'est quand même impressionnant, non ? 
Au Visitor Center, une exposition voudrait nous faire croire qu'il s'agit de magma éruptif qui aurait séché au contact de l'air froid, formant un cone que l'érosion aurait aplati... heureusement, je connais la véritable histoire !
En effet, une légende indienne rapporte l'aventure d'une famille très compliquée où sept soeurs furent poursuivies par leur frère brusquement changé en ours... La roche s'est élevée du sol pour les protéger du grizzly qui a laissé les traces de ses griffes en essayant vainement de grimper... Les jeunes filles atteignirent le ciel et furent transformées en étoiles, formant la constellation des Pléiades. L'histoire ne dit pas ce qu'est devenu le malheureux plantigrade affamé (la Grande Ourse ?)


Nous pique-niquons dans une aire en retrait de la route, et, comme à chaque fois, nous sommes étonnés par la propreté des lieux : les WC sont toujours nickels, tout fonctionne et ça sent bon !
Après le repas, nous partons à la recherche des Prairie Dogs qui, soit-disant, ont colonisé le coin... effectivement, il suffira de passer une petite butte pour tomber sur leur ville ! Ils sont vraiment rigolos, à la fois craintif et curieux, c'est à celui qui se montrera le plus hardi et qui s'approchera le plus de nous mais dès qu'on fait mine d'avancer un peu, tout le monde rentre dans son terrier ! Et ça couine à qui mieux mieux...

Moi j'ai vraiment craqué, ils sont trop mimis !


" Bon, surtout ne te retourne pas, mais je crois bien qu'il y a un humain derrière nous...
alors à 3, chacun dans son trou... un..... deux..... "

" Trois !"
Prochaine étape, Deadwood : c'est une des séries préférées de Norbert, célèbre pour le langage chatié qui y est employé... aussi, une petite visite était indispensable ! Fondée en 1876, Deadwood était une ville de chercheurs d'or et de joueurs professionnels, très prisée par les bandits et les aventuriers. Son nom est indissociable des grandes figures de l'ouest : Calamity Jane, Doc Holiday, Wyatt Earp, Preacher Smith... et surtout Wild Bill Hickok qui a trouvé la mort ici, dans le saloon n°10 toujours en activité, assassiné par derrière d'une balle dans la tête alors qu'il était en train de jouer au poker.        
A l'entrée, un panneau nous indique qu'on est enfin arrivés " là où vit l'ouest sauvage "...
En effet, la ville a été conservée telle qu'on peut la voir sur les vieilles photos avec un ambitieux programme de rénovation (y'a des sous... c'est encore aujourd'hui une ville où sévit le jeu et une partie des gains est consacrée à la préservation des sites historiques du Dakota du Sud...) Elle est classée "National Historic Landmark".
                                        




Et on a retrouvé John Wayne !
Nous entrons dans le saloon n°10 où a été tué Wild Bill Hickok... en fait ce n'est pas le seul saloon de Deadwood à revendiquer le nom de saloon n° 10 ! Il se trouve que le vrai a été brûlé dans un incendie alors...

     
A l'intérieur, c'est décoré Far West bon goût... si vous voyez ce que je veux dire !

Sobre, épuré, minimaliste...

Avec bien sûr tous les souvenirs concernant la belle époque du banditisme et des aventuriers peu fréquentables (bien que héros nationaux...)
    
 Et deux clients plus western que ça tu meurs !


Nous avons vu beaucoup de Bikers en Harley pendant notre périple, nous avons appris par la suite qu'il y avait un rassemblement mondial dans le Montana... en principe, les riders (souvent en couple) ne faisaient pas partie des générations les plus jeunes...  
                                 
Au Visitor Center, la personne à qui nous demandons des infos nous dit être étonnée de voir autant de Français à Deadwood... je lui explique que c'est en raison de la série TV ! Elle me demande si les dialogues sont aussi grossiers en français : je lui réponds que c'est la raison pour laquelle on regarde la série et je lui précise que, depuis que nous sommes arrivés à Deadwood, nous nous parlons comme ça entre nous (ce qui est vrai...) Après un bon éclat de rire, elle nous raconte qu'elle est originaire d'Australie et que là-bas ses parents parlent exactement comme ça... c'est du propre, tiens !    
Donc, maintenant qu'on est renseignés sur la direction à prendre, nous montons au cimetière du mont Moriah (entrée payante mais pas chère) où se trouvent les tombes de Hickok et Calamity Jane (qui avait demandé à être enterrée auprès de son ami)



Et de la colline, un panorama sur la ville

                                                              
Nous arrivons à Rapid City trop tard pour continuer jusqu'au Badlands mais assez tôt pour finir la journée au Mont Rushmore... comme ça on pourra se lever plus tard demain !
L'accès au Mémorial est gratuit mais il faut payer le parking 10$... la nuance est importante !
Les 4 présidents sont bien là, figés dans la roche pour l'éternité... (sauf si séismes, bombe atomique ou collision avec météorite...)

De gauche à droite : Washington, Jefferson, Roosevelt et Lincoln (comme notre voiture...)
Mais ce que vous ne connaissez sûrement pas, c'est l'envers du décor...

Ben oui, heureusement que je suis là pour parfaire votre culture !
                                             

Sérieux (ben oui, c'est quand même un mémorial...) mais mignons (je ne parle pas des
présidents...)
Retour à Rapid City, l'hôtel Quality Inn a une très belle piscine intérieure... dans le hall d'entrée ! Sympa, l'intimité ! On la boude donc pour une promenade jusqu'au Walmart qui nous fait passer à côté d'un mini-golf super bien décoré... avec baigneur en train de se faire dévorer par un requin !


Des nouvelles de Charline : ça ne va pas mieux, on pommade matin et soir, impossible de la toucher... ça glisse ! L'info qui rassure c'est qu'elle n'a pas de fièvre... on pense donc plutôt à une allergie ou un eczéma de contact, peut-être le "poison ivy" qui était parfois signalé lors de nos randos, c-a-d le toxicodendron radicans aussi appelé sumac venéneux... (elle est pénible, cette gamine !)
                                                                  

 

Partager cet article
Repost0
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 17:44

Infos Mont Rusmore et Custer Park Infos Mont Rusmore et Custer Park
Custer State Park : carte Custer State Park : carte

Custer State Park : carte-2 Custer State Park : carte 2
Custer State Park : chemins de randos Custer State Park : chemins de randos
Infos sur les animaux en liberté du Custer Park Infos sur les animaux en liberté du Custer Park

Nous avons eu du flair lorsque nous avons décidé de faire la visite du Mont Rushmore hier car aujourd'hui, il pleut !
Nous allons descendre en direction de Denver par la scenic US 16A, puis faire un circuit dans le Custer State Park en empruntant la Wildlife Loop Road pour remonter en suivant la Needles Highway avant de redescendre par la ville de Custer.
Arrêts sur la route 16 qui nous fait traverser 3 tunnels avec de jolies vues sur le Mont Rushmore.


ça n'a l'air de rien comme ça, mais voyez donc ci-dessous le nombre de photos nécessaires pour en avoir une bien...


On comprend mieux le pourquoi des 7000 photos tirées pendant ce voyage !

Le Custer State Park est le deuxième plus grand parc des USA et abrite une horde de 1500 bisons (nous on dit "Tatanka", à l'indienne) qui s'y promènent librement (c'est ici qu'a été tournée la scène de la chasse aux bisons de LE film...)
                                                     
C'est effectivement impressionnant et encore une fois on peut les approcher de très près...(mais cette fois on ne sort pas de la voiture...)



On découvre dans ce parc de nouvelles bestioles, sorte d'antilopes que nous surnommons poétiquement "Cul blanc"... (ceux qui connaissent le nom véritable peuvent me le laisser en commentaire... ça m'évitera de chercher !)


... ainsi que des chèvres, des burros et une marmotte perdue en bord de route (comme nous... car on a voulu prendre les chemins non pavés et peu fréquentés et on a eu du mal à retrouver la civilisation ! On s'est dit qu'en cas de crevaison, il nous faudrait bien 2 ou 3 jours pour croiser la route d'un véhicule... pas rassurés !)

Et voici l'animal le plus recherché de cette région :

Le jackalope ! (contraction de jackrabbit -lièvre- et antelope...)
Cet animal très réputé dans cette région, équivalent de notre dahut des montagnes, et malheureusement en voie d'extinction, a pour particularité d'imiter la voix humaine à la perfection mais on ne peut entendre son cri (très proche des sonorités d'un chant mélancolique) que les nuits de pleine lune... autant vous dire que, même sans soleil, le plein jour ne nous a pas aidés à l'apercevoir !
Bon, finalement on a réussi à trouver les Needles,

 
la pluie,

et le Sylvan lake

                                                          
Arrêt repas sous une pluie battante (on peut enfin utiliser nos jolis parapluies achetés à New York...) à Custer où nous ne pouvons à nouveau pas résister aux burgers de bisons...

... qui sont la spécialité du coin.
Ensuite route jusqu'à Lusk où nous nous installons avec plaisir dans un Best Western super bien situé, dans un bled où il n'y a rien à voir, le long de la main street empruntée jour et nuit par les camions, à côté d'un carrefour avec feu et à proximité de la voie ferrée sur laquelle les trains de marchandises sifflent 3 fois tous les 1/4 d'heure, sans parler des bikers qui occupent le reste des chambres en sortant faire ronronner régulièrement le moteur de leur Harley... boules Kiès de rigueur ! Mais une chambre de 2 pièces avec 4 lits et une grande salle de bain communicante, alors...
                      

C'est presque la fin de notre voyage, et je dois dire qu'on est tous un peu fatigués, on n'a plus envie de faire des visites en courant... on décide donc de bouder demain Fort Laramie et de prendre notre temps à Cheyenne pour les derniers achats avant de rejoindre Denver.
De plus si Maxime est très en forme, Charline, elle, est très amaigrie, couverte de boutons et souvent nauséeuse car elle supporte mal la nourriture grasse... bref, il est temps qu'on rentre en France ! (bon, on a quand même réussi à échapper au Virus H1N1 !)
                                                         

Partager cet article
Repost0
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 16:51

Infos sur Fort Laramie, Cheyenne et Denver Infos sur Fort Laramie, Cheyenne et Denver
Cheyenne : carte de Downtown Cheyenne : carte de Downtown
Cheyenne : carte Holiday Park Cheyenne : localiser l'Holiday Park


                                                              
Nous quittons donc la merveilleuse et très animée (!) ville de Lusk pour rejoindre Cheyenne où nous avons l'intention de faire nos derniers achats souvenirs (j'ai des commandes de bolos de la part de Papilou...)

La nuit a été très dure...

Toujours ces trains de marchandises de près de 2 km de long...

On aime bien la couleur du goudron sur les autoroutes américaines (ici, l'interstate 25)

La nuit a vraiment été très dure... (mais Charline ne dort JAMAIS en voiture...)

John Wayne nous dit "so long"...
                                                                            
Cheyenne est la (petite) capitale du Wyoming.
Sa gare abrite un musée qui retrace l'histoire du chemin de fer de l'Union Pacific et 2 machines à vapeur sont exposées en ville : nous sommes allés voir "Big Boy", la plus grande locomotive à vapeur du monde, qui se trouve dans l'Holiday Park.


En service jusqu'en 1958 !

euh... la locomotive, pas le mec !

Eux aussi, ils s'extasient devant les chipmunks...

Tiens de nouvelles bestioles dans ce parc !

Le Capitole


Et le quartier résidentiel autour, avec de très belles maisons...

...dont la Résidence Historique du Gouverneur (fin 19e )
Une des particularités de Cheyenne ce sont ses sculptures en forme de bottes... ça change des bisons !


 
A droite, c'est le pied, à gauche un coup de vent et je tombe!


Nous décidons de nous offrir un excellent repas pour notre dernier jour (avec bison de préférence...) : au diable le prix ! Nous choisissons le Shadows Bar and Grill situé sur la place à gauche de la gare.
Vue la qualité du repas, pantagruélique par ailleurs, nous attendons la note avec appréhension... on n'en aura même pas pour 55 $ !!! 
Après un arrêt prolongé au Boot Barn Live West shop où nous trouvons enfin les jolis bolos que nous avons cherchés pendant tout notre périple (ouf !), départ pour Denver, capitale du Colorado, ville carrefour au pied des Rocheuses... notre dernière étape.
                                              
     
Denver : carte de Downtown Denver : carte de Downtown
Denver : carte du Métro Denver : carte du Métro
Denver : Light Rail transit Denver : Light Rail transit
Denver : plan de l'aéroport Denver : plan de l'aéroport


Nous sommes étonnés de la dimension de l'agglomération de Denver et la longueur des boulevards périphériques, nous ne nous attendions pas à une telle mégapole...
Nous nous installons au superbe hôtel Four Points By Sheraton où la réceptionniste nous demande à quel étage nous souhaitons notre chambre... je lui réponds : "Peu importe pourvu qu'elle soit calme, on a du retard de sommeil..."
Pas le temps de profiter de la piscine, nous repartons presque aussitôt pour Dowtown par le Light Rail, le RER du coin, avec 20 mn de trajet (car l'hôtel est très excentré et il est- paraît-il- difficile de se garer dans Denver).

Et là, c'est le bug, la panne, le breakdown, le choc anaphilactique, le blackout total dans mon cerveau... j'oublie d'emporter mon appareil photo !!!! Le plus fort, c'est que je m'en rends compte avant de prendre le tram mais... je décide que c'est un acte manqué, faut croire que je fais une overdose, je n'en peux plus, je veux vivre la soirée sans la passer derrière l'objectif !
                                                                                                                                          
A Lower Downtown, nous nous contenterons de descendre la 16th street Mall, rue piétonne d'1,6 km parcourue par une navette gratuite et bordée de bars à bières : en effet, Denver est connue comme la ville "reine des bières" car on y brasse plus de bière que dans n'importe quelle autre ville américaine. Evidemment, nous ne passerons pas à côté de l'opportunité de goûter plusieurs bières locales accompagnées d'un bon dessert bien calorique (en ce qui me concerne : shamallows chauds sur lit de cookies accompagnés de glace et de coulis au chocolat... inoubliable!)
Bon, je vous montre quand même ce qu'on a vu... (merci internet)

La 16th rue

Le State Capitol
En sortant du bar, je m'adresse à un policier pour trouver la bonne ligne de tram qui nous ramènera au quartier de notre hôtel... comme je prononce très mal le nom, il me reprend en corrigeant et je lui rétorque : "oui, si vous voulez..." et en rigolant bêtement... Les bières étaient super bonnes ! Et je suis complètement paf... c'est peut-être la raison pour laquelle mon groupe ne me donnera aucun pourboire en ce dernier jour de voyage !
                                                                          
Le lendemain, nous prendrons notre temps pour refaire correctement nos valises et rejoindre l'aéroport.
Nous abandonnons notre confortable Jilo qui a servi de cimetière à tous les moucherons de l'ouest...



...et avec laquelle nous avons parcouru presque 7000 km (nous l'avons prise à Las Vegas à près de 6000 miles)
                                                       
Dans l'Airbus A 319 qui nous ramène à Francfort, nous avons cette fois un écran individuel pour choisir nos films... nous ne verrons pas passer le trajet de retour et Charline ne pensera même plus à avoir peur !
Elle trouvera quand même le moyen de nous sortir cette phrase culte, alors que nous attendons à Francfort l'avion pour Lyon : "quand même, si c'était maintenant que l'avion devait s'écraser, pour le dernier trajet... j'aurais la mort !"
Notre périple est terminé, nous n'avons pas vu tout ce qui était prévu mais il a fallu tenir compte des moments de fatigue, surtout les derniers jours... et puis difficile de digérer tant de merveilles en aussi peu de temps : ça donne un peu le tournis !
Merci à tous ceux qui nous ont suivis, se sont inscrits à la newsletter, ont laissé des commentaires... j'ai plusieurs fois failli abandonner ce blog en cours de route car j'avais peu de temps sur place et je prenais parfois beaucoup de retard... ce sont vos commentaires qui m'ont encouragée à continuer !
                                                     
Vous trouverez également sur ce blog des articles ou des liens destinés à aider ceux qui voudraient organiser leur propre voyage, avec des cartes, des conseils, des infos et des sites qui m'avaient été très utiles pour établir le programme...
Des conseils perso pour organiser son voyage aux USA ? Cliquer ici
Alors :
                                     
Si vous avez aimé ce blog, vous pouvez également trouver sur un autre de mes blogs des photos de Bretagne ainsi qu'un reportage sur notre voyage en Jordanie .
                                   
    
            

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Carnets de Voyages aux USA et au Canada
  • : 12 périples en Amérique du Nord, des infos, des conseils, des liens pour aider d'autres routards à préparer leur propre voyage
  • Contact

Mon autre blog

Sabyplanete
(Lyon, Corse, Bretagne, Châteaux de la Loire, Jordanie, Kenya, Mexique et Pérou)

Pages Infos