Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 12:19

La photo du jour

 

FEVRIER 2016 : JOUR 7 / SOUTH COYOTE BUTTES

On l'a eue, notre Wave, et rien que pour nous...

 

 

Donc après 3h de balade sur un cerveau bardé de lard, nous repartons pour Cottonwood Cove dans les South Coyote Buttes. Dallas nous donne le choix entre un pique-nique dans la nature ou un en-cas dans la voiture qui nous ferait gagner du temps pour la visite de l'après-midi...

 

carte des Vermilion Cliffs

 

Voilà ce qu'on a choisi ! Du coup Dallas mange et boit tout en conduisant sur une piste de plus en plus caillouteuse...

 

... je dirais même plus : rocheuse, et avec des escaliers en plus ! Dans ces conditions, on se retrouve souvent avec la canette de coca dans l'oeil, ce qui fait bien rire notre guide !

 

On découvre la wildlife du coin : ici plus life que wild...

 

.. et là plus wild que life ! (il parait que ces épaves sont classées "monuments historiques", on ne peut pas les enlever)

 

En parlant de wild... d'après Dallas, l'ouest américain est le seul endroit au monde où des panneaux sont plantés pour signaler... qu'il n'y a rien ! (traduction approximative de wilderness : nature sauvage)

 

 Je confirme... (oui, oui, c'est bien notre piste)

 

Après 1h30 de route, nous arrivons sur le site et maintenant, je suis encore plus dans la mouise que pour White Pocket parce que j'ai fait encore plus de photos que le matin et je n'arrive pas à trier, c'est un crève-coeur, je délaisse puis je re-sélectionne, j'assemble en panoramiques pour essayer de vous faire prendre la mesure de la dimension du lieu, mais en même temps je suis consciente que c'est de près que la beauté des formations et des dessins se révèle vraiment... alors impossible d'avancer dans la rédaction de cet article !

 

Et en plus, ils m'ont placé mon arbre mort dès le départ !

 

Plein d'arbres morts en fait...  trop bien ! On découvre les buttes de loin... on comprend qu'on va encore se faire un trail ice cream vanille-fraise et framboise-citron mais cette fois façon gelatti !

 

Il y a aussi plein de végétation fleurie... (et encore, on est un peu tôt dans la saison)

 

Dès le début du trail, Dallas nous demande : "vous voulez voir une merveille ?" Ben oui, quelle question, on est là pour ça ! On s'écarte du chemin pour découvrir ça...

 

Du chou rouge fossilisé !

 

Et nous voilà arrivés dans le domaine des dégradés de rose et de jaune, des courbes et des stries, des tipis et des champignons, des silhouettes pétrifiées et des dentelles de roche...

 

et nous piétinons ces fragiles merveilles avec un sentiment de culpabilité tellement nous avons à coeur de ne pas abîmer la peinture dans laquelle nous évoluons...

 

Et quand j'emploie le mot "fragile", ce n'est pas à la légère : voici par exemple les résultats d'un coup de foudre !

 

Ici, c'est un ravissement où que l'on pose les yeux

 

Alors comme il n'y a pas de mots pour décrire tant de merveilles... je me tais ! (mais pensez à cliquer pour agrandir les panoramiques...)

 

 

 

 

 

 

 

Martine et le mille-feuilles

 

 

 

Une série de panoramiques pour réduire le nombre de photos...

 

 

 

 

 

 

En zoom, ce que l'on voit en bas à gauche sur la photo précédente...

 

Vous allez vous lasser... lol

 

Au détour d'un chemin, Darth Vador nous épie

 

ainsi que Torrenaga San, célèbre samouraï

 

 le roi lion

 

et tout un bestiaire hétéroclite (ici un gorille portant un ours qui porte le monde tel Atlas !)

 

Celui-là, je n'aimerais pas le rencontrer dans la vie réelle !

 

Plus on progresse et plus c'est beau

 

Trop waouh !

 

 

Magnifique...

 

 

 

C'est magique, extraordinaire, amazing-oh-my-god et moi je trouve rien de mieux à faire que...

 

...Yata ! (c'est mon côté asiatique !)

 

On appelle ce hoodoo "l'autel des ancêtres" (c'est le côté asiatique du rocher...)

 

Tandis qu'on grimpe sur les buttes, la roche en ardoise se fait plus fragile encore et Dallas nous demande de marcher dans ses pas afin d'abîmer le moins possible... oups, on culpabilise à  nouveau, du coup !

 

Et voici le rocher le plus célèbre des Coyote Buttes sud : le half § half, mi fraise, mi citron !

 

Dallas, qui visiblement ne comprend pas toujours tout à la culture niponne (pas de Nagareboshi en lui...), nous raconte que, le plus souvent, la visite des Coyote Buttes par les japonais se réduit à : sortie de la voiture, trail direct vers ce rocher, prise de LA photo et retour à la voiture... on a du mal à y croire !

 

Bon, moi ce n'est pas le cas et il me reste encore 353 photos à trier... comme je ne peux pas attendre pour partager, je publie un article inachevé...

Reprise de l'article après une opération de ma main droite qui m'handicape légèrement... pas facile d'écrire d'une seule main et d'utiliser la souris de la main gauche !

Donc, comme promis, plus on avance dans notre balade et plus les paysages sont amazing-oh-my-god... d'où nouvelle série de panoramiques à cliquer !

 

Les damiers côtoient les vagues et les cônes glacés...

 

 Cette couleur orange nous change du rose prédominant...

 

 

 

Sur cette roche, les 3 couleurs en strates... à croire qu'un platrier peintre est passé dans le coin !

 

On peine d'ailleurs à croire ce qu'on voit...

 

On s'extasie tellement que Dallas finit pas nous avouer qu'il préfère cette région aux Coyote Buttes nord : "The Wave, c'est très beau mais ici c'est plus vaste et plus varié "...

 

 

 

2 angles différents pour un même "champignon"...

 

C'est à ce moment-là que la hanche de Martine se réveille et que nous l'abandonnons à son triste sort... provisoirement, je vous rassure ! (on a déjà essayé de la perdre dans la Vallée de la Mort mais en vain, alors on ne retente même pas !)

 

Dallas voulait juste nous emmener voir ce point de vue sur les tipis de Cottonwood Cove... apothéose, merveille des merveilles !

 

Zut, Martine rate ça !

 

Tellement beau que ça méritait bien qu'on se mette devant pour gâcher tout...

 

En plus, Dallas attire notre attention sur cette empreinte de dinosaure en bas... décidément, on raterait beaucoup de choses sans un guide !

 


Ah mais non, on va pas marcher dessus en plus ?

 

On retrouve Martine qui s'était mise à l'ombre d'un hoodoo... ou pas ! (désolée mais Dallas nous a envoyé ses photos en qualité très réduite...)

 

Cette concretion, appelée le Dali Rock ou la Tour de contrôle, est la préférée de Dallas qui l'a utilisée pour sa carte de visite.

 

Cette photo illustre le moment unique où j'ai failli gagner mes galons de touriste la plus intelligente du monde auprès de Dallas... A la question : "Devinez ce qui est à l'origine de ces trous ?", je rétorque avec l'humour désopilant qui me caractérise : "les abeilles !"

Sauf que... c'est la bonne réponse !  Dallas est estomaqué : "Depuis des années, je dis à mes clients que ce sont les abeilles et personne ne me croit... et vous, vous donnez la réponse tout de suite !" Et là, quelle est ma réaction ? Je me pavane comme un paon en sachant qu'à vie, Dallas parlera de moi à chaque visite des Coyote Buttes Sud ? Je rétorque modestement que je ne suis pas responsable de ce don incroyable qui m'a été donné à la naissance ? Que nenni !

Je m'empresse de le détromper : " I said that as a joke !"... pfff ! Nulle, moi !

 

Comme il le fait régulièrement, Dallas se baisse pour soulever une pierre sous laquelle il a caché un trésor : des tessons de céramique, des pierres taillées, des pointes de flèches, des morceaux d'os percés... signes que ce site incroyable a été habité jadis par les Anasazis.

Puis, il nous demande de le suivre avec des airs de conspirateur... et là, au détour d'un tipi de pierre....

 

Une petite wave !

On pensait avoir vu le plus beau et Dallas nous fait ce cadeau... on est très émus !

 

Photo de Dallas

 

ça mérite aussi des photos de près....

 

 

 

Dallas continue de gâcher sa carte mémoire... mais nous on est contents de tous ces souvenirs !

 

C'est beau aussi au verso...

 

Dallas nous propose encore 1h de rando mais on a marché beaucoup aujourd'hui et on doit déclarer forfait... on reviendra !

 

Il est plus de 16h quand on reprend la route qui continue d'être belle tout le long (enfin, les alentours parce que la piste... sglurp !) On débriffe sur les merveilles que l'on a vues aujourd'hui quand soudain Dallas s'arrête en nous proposant de nous emmener voir un de ses secrets... ben on n'est plus fatigués d'un coup bizarrement !

 

C'est une grotte qu'il a découverte avec son fils et qu'il a nommée la "John's cavern" (mais nous, on préfère l'appeler la "Dallas' cavern" du nom de son découvreur !)

 

A l'intérieur, les mêmes couleurs qu'à Antelope Canyon...

 

Du coup, re-photo de nous ! (et moi, c'est confirmé, je n'ai plus le vertige !)

 

Là aussi des vestiges de la fréquentation anasazi (anastasi, selon Norbert...)

 

Sur le chemin du retour, j'admire le disque presque complet de la lune montante en me disant que ce voyage est super bien organisé puisque nous passerons les 2 jours qui viennent à Monument Valley avec une lune pleine... espérons qu'il ne pleuvra pas !

 

Ce Paria Canyon est vraiment de toute beauté...

 

On retraverse la Buckskin river, infranchissable aujourd'hui sans les 4 roues motrices...

 

Même le détour pour un arrêt technique à partir de la route 89 se fait dans un paysage magique, à l'image de toute cette journée... les plus beaux WC du monde !

 

Bien sûr, on a payé cher cette journée (175 $ + 5 $ de permis par personne ) mais faire partie des quelques privilégiés qui peuvent admirer ces merveilles, ça n'a pas de prix... et puis avoir un guide attentionné, passionné, cultivé et qui nous fait partager ses secrets, c'est inestimable... du coup, je vous redonne les coordonnées de Dallas, n'hésitez pas à le contacter de ma part !

 

dfbarnhurst@yahoo.com

435-616-1513

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 01:46

 

La photo du jour

 

FEVRIER 2016 : JOUR 8 / CANYON DE CHELLY

Un de nos points de vue préférés de l'ouest américain...

 

Le Canyon di Ché, comme il faut le prononcer, n'était pas une étape prévue dans notre trip cette année... mais Martine ayant soupiré deux jours plus tôt : "Quel dommage qu'on ne puisse pas repasser par le Canyon de Chelly"... ben... j'ai juste répondu qu'en fait, on pouvait ! (même si cela nous faisait faire un détour de plusieurs kilomètres sur notre trajet vers Monument Valley...) Il ne nous restait plus qu'à persuader Norbert de la nécessité absolue de faire ce détour ! (c'est lui qui conduit...)

 

 

Lorsque nous avons découvert ce National Monument en 2013, sous la pluie et les éclairs, ce fut un coup de coeur pour tous les trois... ce site méconnu, qui s'admire à partir de deux rives longeant deux failles d'environ 1km de large sur 40km de long, nous avait enchantés non seulement par ses paysages mais aussi par la gentillesse de ses habitants (les indiens Navajo ont le droit d'habiter le canyon, ce qui est exceptionnel pour un National quelque chose...)

Et en plus, l'entrée est gratuite !

Alors adieu Navajo National Monument et autre Mexican Hat prévus aujourd'hui... on change notre programme !

 

Carte du Canyon de Chelly

Plus d'infos sur le canyon de Chelly (géologie, histoire)

 

Un exemple de notre rangement scientifique et chronologique mais pas diététique : on a dû faire des provisions alimentaires car on part pour deux nuits à Monument Valley qui n'est pas célèbre pour ses supermarchés... heureusement le Wal-Mart de Page n'a plus de secrets pour nous ! (Si vous êtes observateurs, vous pourrez noter qu'il y a moins de quantité d'eau que de Bud...)

 

En chemin, on s'arrête aux abords de Kayenta, à proximité de l'Hôtel Anasazi Inn où nous avions logé en 2005 sans remarquer que le paysage était aussi joli... comme quoi, il faut revenir plusieurs fois !

 

On longe la Valley Of The Gods que nous ne traverserons donc pas encore cette année (et pourtant nous avions un 4X4 pour faire la piste... on reviendra !)

Norbert est épanoui...

 

...tandis que Martine se rétrécit ! Bon, faut dire qu'elle, elle est du côté de la neige !

 

La route vers Chinle est très belle... le ciel est magnifique, il fait 18°C et aucune brûme de chaleur en vue... vive l'hiver !

 

Nous voilà arrivés sur la rive sud et on va s'arrêter à tous les points de vue : pas de pluie, on va prendre le temps d'en profiter cette année ! Ici, le Tunnel Overlook.

 

C'est là que je craque hyper fort pour cette pierre que l'artiste finit de peindre devant moi : "10 dollars et vous pourrez me prendre en photo avec" me dit-il avant de prendre le temps de m'expliquer la signification de tous les pictogrammes... Moi j'adore, j'achète et j'oublie de tirer la photo cadeau... il me la réclame ! Du coup, je lui promets de mettre ses coordonnées sur mon blog...  Antonio Corral, PO Box 324, CHINLE, AZ 86503 (je garantis rien, tout est peint sur la pierre !)

 

Ensuite c'est le Tséyi' Overlook (c'est de ce mot navajo que provient le nom du site... cela signifie le "Rock canyon"), où l'on peut voir quelques fermes et la belle couleur ocre rouge du ruisseau Whisky (non, non, je n'invente rien) qui serpente au fond du canyon... 

L'occupation du site remonte à près de 4 500 ans mais les indiens Navajos l'habitent depuis le 18ème siècle: ils y font de l'élevage et cultivent maïs, courges et haricots. Le Canyon de Chelly est pour les indiens un haut lieu de la résistance contre les espagnols puis contre les américains du temps de Kit Carson... c'est dire l'importance de ce lieu pour la communauté Navajo.

 

Oui, je sais, je cache un peu le paysage... mais les photos de moi ne sont pas si nombreuses ! Et puis je porte une tenue camouflage...

 

Nous on aime beaucoup l'opposition des couleurs roche/verdure qui fait la particularité de ce canyon

 

Voici l'endroit où les deux failles formant le canyon se rejoignent : c'est le Junction Overlook où des ruines pueblos sont visibles dans les cavernes en haut à gauche (mais pas pour vous... sauf si vous cliquez, peut-être !)

 

J'ai bien zoomé un peu mais c'est pour pouvoir admirer de plus près les vagues de pierre...

 

Et voici la fameuse photo "ici-c'est-très-beau-mais-ça-manque-de-bière" !

 

Le White House Overlook est déjà superbe en soi...

 

à droite

 

comme à gauche

 

...mais son intérêt principal réside dans les ruines d'un habitat pueblo (cad anasazi) vieux de plus de 1000 ans, dont la couleur claire de quelques bâtiments est à l'origine du nom.

 

Allez, j'ai pitié, je rapproche cette fois !

 

Oui, j'ai un bon zoom quand je veux... (et en plus, cette fois-ci, on n'a pas oublié nos super jumelles Steiner, alors on se régale) Admirez aussi les pictogrammes dessous.

 

C'est le seul endroit où l'on peut descendre dans le canyon sans guide, sur un chemin de randonnée (4,6km AR) grâce auquel on peut se rapprocher des vestiges après avoir traversé la rivière : il y a d'ailleurs un sportif qui y fait son jogging du matin... ya pire comme trajet de remise en forme !

 

Sur les rochers du Face Rock Overlook.

 

Au Sliding House Overlook...

 

...on a deux Mesa Merdier (voir glossaire...) pour le même prix.

Ok, ok, je zoome...

 

Des rataillons de murs, quoi...

 

La déco est à revoir...

 

Bon, c'est vrai, les apparts ne sont pas terribles mais le jardin est extraordinaire !

 

On termine avec le plus spectaculaire, le Spider Rock Overlook et son monolithe de 250m de haut sur lequel la femme araignée stocke les os des enfants désobéissants (sglurp... mes élèves ont du souci à se faire !)

 

Dans la culture amérindienne, la déesse Spider Woman est à l'origine du monde. Elle vit au sommet du Spider Rock et a, depuis la nuit des temps, toujours soutenu et aidé les Navajos, notamment en leur enseignant le tissage.

 

Une multitude de légendes existe au sujet de Spider Woman, comme celle d'un groupe de jeunes Dineh (= peuple dans la langue navajo) qui, poursuivis par une tribu ennemie, sont arrivés aux pieds du Spider Rock, recherchant désespérément un endroit où se cacher. Ils ont alors été sauvés par Spider Woman qui leur lança une corde de soie afin de grimper jusqu'au sommet. La version navajo de Raiponce, en fait...

 

Nous, c'est une aire de pique-nique qu'on a cherchée désespérement depuis qu'on est dans le parc... (en fait, il n'y en a qu'au Visitor Center...) Du coup, on décide qu'on ne trouvera pas plus bel endroit pour se substanter et on s'attarde longuement sur le site... on aime ! Et en plus maintenant, c'est beau et on a la Bud !

 

Diaporama : Les Spiders Women
Diaporama : Les Spiders Women
Diaporama : Les Spiders Women
Diaporama : Les Spiders Women

Diaporama : Les Spiders Women

Pendant que Norbert était reparti à la voiture chercher la glacière, un américain qui passait par là, subjugué par notre beauté, nous a prises en photo sous toutes les coutures... avec l'apn de Martine (oui, bon, ok, c'est nous qui lui avons demandé... et il n'en a pris qu'une !)

 

Diaporama : Chasseur d'apparts...
Diaporama : Chasseur d'apparts...
Diaporama : Chasseur d'apparts...

Diaporama : Chasseur d'apparts...

Au retour, arrêt au Visitor Center avec, comme toujours, plein d'infos intéressantes sur la géologie, la faune et la flore, puis visite d'un hogan aménagé... oui mais non !

 

 

Le Nota Bene crucial du jour :

Là, c'est la même photo du hogan que celle que j'ai tirée et mise dans le diaporama ci-dessus mais celle-ci a été prise par Martine... Alors, pour reconnaître facilement dans ce blog les photos prises par Martine, je vous donne un indice : y'a toujours la voiture dessus !

 

 

Partager cet article
Repost0
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 16:45

 

La photo du jour (enfin du soir !)

Juste la vue de notre chambre...

Juste la vue de notre chambre...

 

Inutile de vous préciser que nous avons fortement apprécié ce petit détour au Canyon de Chelly. 220km de plus au départ de Page, la journée est donc déjà bien avancée lorsque nous rejoignons Monument Valley : trop tard pour démarrer la piste qui ferme à 16h30 l'hiver... Vous vous dites donc avec soulagement : "Bon, pas beaucoup de photos à trier alors pour cette fin de journée, l'article va se rédiger rapidement !"

Alors comment vous dire ? Le problème à Monument Valley c'est que le soir... ben... ya un coucher de soleil ! (si, si...) Du coup, je n'ose même pas vous donner le nombre de photos que j'ai tirées... j'ai un peu honte là !

 

En attendant d'y arriver, nous reprenons la US 91 qui est aussi sympa au retour qu'à l'aller...

 

Désolée, trop de packs de bière dans la voiture, pas de place !

 

L'approche de Monument Valley par la 160 n'est pas aussi célèbre que par la 163 (que nous emprunterons après-demain) mais elle nous offre des paysages très insolites...

 

 

 

ça se précise... et vous avez vu qui s'est invité ? La pleine lune !

 

Mouuaaaaa ! La vue de notre chambre !

 

Ben oui, on se paye The View Hotel et pour deux nuits en plus ! Et on ne veut même pas savoir combien ça nous coûte ! Tant pis : au retour, au pain sec et à l'eau...(pour l'instant c'est plutôt aux Muffins et la Bud) Et puis bonne nouvelle : l'hiver, les breakfasts sont offerts !

 

Le temps de poser nos affaires...

 

(enfin, les autres posent leurs affaires, moi je prends des photos !)

 

(Re-Mouaaaa !!!!!)

 

... et de vous montrer le lobby de l'hôtel

 

avec sa belle cheminée en pierres décorée de Katchinas...

 

...nous voici aux abords du Visitor Center pour un des plus célèbres points de vue sur les Mittens... Ici, le jeu consiste à tirer des photos sans que l'ombre d'un malencontreux passant se projette sur les roches... Il faut déjà faire attention à la nôtre... pff, pas simple !

 

 

Lorsque le soleil baisse, il illumine d'or la végétation et les roches, et ça devient juste magique...

 

Admirez comme j'ai réussi à caser mon ombre entre les deux rochers...

 

Oui, bon j'arrête...

 

Heureusement que la nuit arrive parce que j'y serais toujours !

 

Pendant ce temps, il y en a deux qui ont craqué... même pas la force de passer un pyjama !

Normal, il est super tard... (pas la peine d'agrandir la photo pour zoomer sur le réveil je vais le faire pour vous...)

 

A ben non !

 

Bon, à demain pour le lever du soleil !

 

 

Partager cet article
Repost0
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 22:21

 

La photo du jour

 

Retour de la Valley Drive...

 

Déjà 4 fois que nous venons à Monument Valley, Norbert et moi, et à chaque visite le même émerveillement... un peu gâché les deux années précédentes par les hordes de touristes bruyants qui envahissent le Tribal Park l'été... Alors, cet hiver, on profite pleinement de la chance qui nous est donnée d'être presque tout seuls... seulement nous et les Nagareboshi ! Du coup, on a choisi cette fois de passer une journée pleine afin de pouvoir explorer des contrées plus confidentielles avec un guide Navajo (et puis du coup, ça double les couchers et levers du soleil !)

Mais en attendant, nous allons nous régaler de tous les points de vue de la piste en boucle de 27km qui traverse le parc avec deux nouveautés : le soleil du matin et un 4X4 ! (Oui, oui, vous aurez droit à nouveau aux clichés "tu-me-prends-en-photo-avec-la-voiture?" avec même une variante : tu-nous-prends-en-photo" !)

Donc, ce matin, je me lève la première comme d'hab (les deux autres se sont couchés trop tard... lol), je rajoute 3 couches par dessus mon pyjama (tout était prêt sur la chaise) dont mon Chewbaka (oui ben, je vous montrerai plus tard ce qui justifie ce délicat surnom donné par mon fils), je me faufile sur la terrasse...

 

...et voilà !

 

Bien sûr, je ne vais pas me contenter de rester sur le balcon et je rejoins dans le froid glacial (je ne peux pas vous dire les températures à l'aube mais à 9h30 la voiture affichera 5°C... heureusement je porte mon Chewbaka !) les quelques photographes presque pros (je suis la seule à ne pas avoir de reflex et de pied !) qui attendent Sieur Soleil sur la terrasse du restaurant.

 

Pour ne pas vous lasser, je vous prévois un diaporama...

 

mais je ne peux pas y mettre les panoramiques...

 

Celle-ci a été prise par le téléphone de Martine (qui finalement, s'est levée, mais est restée sur notre balcon... enfin, a fait des excursions temporaires hors de la chambre dans le froid du petit matin !)

 

Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama

Diaporama

 

Bon, c'est l'heure du petit déj !

 

Le plus beau resto du monde ?

 

Départ sur la Valley Drive que nous trouvons en excellent état, contrairement à ce que nous avions jusqu'ici affronté aux mois de juillet : on dirait que la piste a été damée et débarrassée de ses gros cailloux... A noter que le ciel aussi est en excellent état...

 

Premier arrêt bijoux....

 

...enfin, artisanat local

 

...avec vue sur notre hôtel. Certains jugent ce bâtiment aussi beau qu'une verrue mais pour notre part, nous le trouvons assez discret et bien intégré dans le paysage... De toutes façons, avant sa construction, il y avait déjà un Visitor Center accompagné d'une kyrielle de WC portatifs, donc le parc n'était pas vierge de tout bâtiment. En fait, nous sommes plus choqués par les détritus qui jalonnent les bords de la piste (papiers divers, canettes de bière...) et dont nous ne pensons pas qu'à cette période, ils soient le fait des touristes Nagareboshi...

 

"Tu-me-prends-en-photo-avec-le-drapeau?" est une autre variante de "tu-me-prends-en-photo-avec-la-voiture ?"...

 

...que vous n'éviterez quand même pas !

 

Voiture qui nous est très utile quand on veut poser l'apn pour faire une photo avec le retardateur... (et voilà le beau poncho à poils bien chaud qui a été renommé par mon fils... mais c'est vrai qu'il y a une ressemblance !)

 

Nous arrivons au point de vue le plus beau : John Ford's Point, et cette année, contrairement aux 3 fois précédentes, les 3 frangines ne sont pas à contre-jour ! Vous pouvez constater que les chevaux nous attendent mais ni Martine, ni Norbert ne sont vraiment fans (voir article Moab 2010)... pfff ! (la prochaine fois !)

 

Donc le point de vue de la-mort-qui-tue... (cliquez, ça vaut le coup !)

 

En nous voyant arriver, le cavalier fonce à bride abbatue se positionner pour la photo sauf que moi, je suis la seule touriste au monde qui ne le veut pas dessus ! Non, moi je ne voulais que Martine et Norbert ! (en fait, je ne pourrai pas avoir mieux que la photo prise en 2013...)

 

Obligée de zoomer sur eux du coup !

 

Faut dire que sans le zoom, il faut des tests ADN pour prouver que c'est bien eux ! (zavez vu, on a réussi à faire fuir le cowboy !)

 

Bien sûr, on continue à faire plein de photos avec nous dessus, tellement on est contents d'être là! ( ceci est un diaporama à usage familial... vous n'êtes pas obligés de tout regarder !)
Bien sûr, on continue à faire plein de photos avec nous dessus, tellement on est contents d'être là! ( ceci est un diaporama à usage familial... vous n'êtes pas obligés de tout regarder !)
Bien sûr, on continue à faire plein de photos avec nous dessus, tellement on est contents d'être là! ( ceci est un diaporama à usage familial... vous n'êtes pas obligés de tout regarder !)
Bien sûr, on continue à faire plein de photos avec nous dessus, tellement on est contents d'être là! ( ceci est un diaporama à usage familial... vous n'êtes pas obligés de tout regarder !)
Bien sûr, on continue à faire plein de photos avec nous dessus, tellement on est contents d'être là! ( ceci est un diaporama à usage familial... vous n'êtes pas obligés de tout regarder !)
Bien sûr, on continue à faire plein de photos avec nous dessus, tellement on est contents d'être là! ( ceci est un diaporama à usage familial... vous n'êtes pas obligés de tout regarder !)
Bien sûr, on continue à faire plein de photos avec nous dessus, tellement on est contents d'être là! ( ceci est un diaporama à usage familial... vous n'êtes pas obligés de tout regarder !)

Bien sûr, on continue à faire plein de photos avec nous dessus, tellement on est contents d'être là! ( ceci est un diaporama à usage familial... vous n'êtes pas obligés de tout regarder !)

Allez une petite dernière pour la route ! (Faut dire qu'on a du mal à quitter ce spot mythique où, en plus, on est presque tout seuls !) C'est une photo prise avec mon smartphone... pas mal non ?

 

Finalement, on repart sur la Valley Drive d'où on peut apercevoir l'hôtel de Frérot... alors pour ceux qui n'auraient pas suivi mon blog en 2013 : c'est le super plan que j'avais communiqué à Frérot et qu'il a testé pour nous avec sa petite famille et un couple d'amis ... tout était parfait jusqu'à ce qu'ils se retrouvent à 12 dans un hogan étouffant couchés à même le sol cernés par les serpents et les coyotes (ou les chiens... difficile d'être sûr quand y'a pas de lumière !) Sur le site web, on avait lu "mats", sauf que ça ne veut pas dire matelas, ça veut dire natte... oups ! Je n'ose même pas imaginer Martine dans cette aventure (déjà qu'elle n'a rien dormi dans le tipi au Québec !) Du coup, on pense à eux chaque fois qu'on se couche dans les confortables lits du View... Oui, ben, en tous cas ça leur a fait une expérience inoubliable !

 

Aux alentours de Thunderbird Mesa, une jolie vue à contre-jour sur Totem Pole et Yei Bi Chei qui mérite bien le noir et blanc...(oui parce que toujours du rouge et du bleu, c'est lassant à la fin !)

 

Et pour changer, vous l'attendiez tous... mais avec chien en bonus cette fois !

 

Aux abords de Totem Pole et de Yei Bi Chei overlook...

 

...on prend les mêmes et on recommence ! Alors, y'en a tellement que, pour aller plus vite, je vais maintenant les appeler les "TUMPEPALV" (du coup, il faut que je rajoute un mot dans le glossaire !)

 

Le temps de quelques clichés des alentours...

 

(qu'une petite vendeuse du dimanche...

 

...a décorés à sa façon !)

 

...avec Yei Bi Chei (groupe de Dieux danseurs) et Totem Pole toujours en contre-jour...

 

... je me retourne et voilà ce que je vois ! Même pas à la moitié de la piste, et Norbert nettoie déjà la voiture ! Justification du geste : "c'est pour que tu puisses filmer à travers le pare-brise..." Bon, ok, j'ai rien dit !

 

Du coup, je filme à travers le pare-brise (capture d'écran)... mouais, pas bien propre, ce pare-brise ! (ok, j'abuse)

 

Nous nous arrêtons à The Cube où nous nous empressons de faire la photo car nous voyons arriver un mini-bus rempli de Nagareboshis...

 

...qui s'empressent d'accaparer le Cube pour des photos... de Japonais !

Bon, cela dit, je ne garantis pas qu'on n'ait pas cédé à l'appel du Nagareboshi lorsque nous sommes venus ici la première fois en 2005...

 

Et nous voilà arrivés à Artist's Point... c'est magnifique.

 

La pano à cliquer...

 

Ce panorama offre une vue plus complète des buttes et des mesas que nous avons pu admirer déjà à John Ford's Point ou de notre chambre d'hôtel...

 

...et aussi sur de belles montagnes enneigées qu'on ne sait même pas comment elles s'appellent !

"Quoi ? ", me direz-vous, "pas de TUMPEPALV cette fois ?"

Et bien non !

Quoique... il faut que j'aille voir les photos de Martine !

 

Ah ben si ! Mais qu'est-ce qu'il fait ?!!? Il nettoie encore la voiture ? Ah non, il recharge les bouteilles d'eau... oui parce que la voiture, je pense que là, elle n'est plus récupérable !

 

On se fait un petit arrêt sympa en repartant d'Artist Point

 

J'ai trouvé le Schwarzenegger des arbres morts !

 

Alors je confirme: c'est bien moi qui me suis moquée des touristes japonais tout à l'heure...

 

Et là il m'ont fait pire... la même photo qu'au Canyon de Chelly mais avec de la vraie Bud cette fois !

 

Un dernier arrêt à North Windows...

 

et nous retournons à l'hôtel.

 

Bien sûr, on ne manque pas l'étape obligée au même spot qu'hier soir...

 

(promis, je ne me moquerai plus jamais des japonais...)

 

...avant de se faire le premier pique-nique de notre vie où on ne pense même pas à regarder ce qu'on mange...

 

Forcément, quand on a ça sous les yeux...

 

 

A SUIVRE  : Mystery Valley

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 23:38

 

La photo de l'après midi...

Du haut de Skull Arch

Du haut de Skull Arch

 

Cet après-midi, rendez-vous à 14h avec l'agence Majestic pour un tour de 3h dans une partie plus méconnue de la région : la Mystery Valley, située au sud ouest du Tribal Park. Au programme : arches, ruines anasazis, pétroglyphes, pictogrammes... tout ce qu'on aime ! Nous n'avons pas choisi de tour privé car nous apprécions toujours la rencontre avec d'autres touristes mais il s'avère que, finalement, nous serons seuls avec notre guide Navajo.

 

Je vous présente donc John, guide chaleureux, passionné et passionnant, désireux de nous faire connaître sa culture (on a ainsi appris, entre autres, que la société Navajo était matriarcale) et intéressé par la nôtre, parlant très lentement pour être sûr d'être compris... un régal !

A l'origine employé d'une usine de fabrication de pneus, il a perdu son boulot suite à un accident de travail qui a coûté la vie à 5 des ses collègues et a transformé une partie de son bras en charpie... Embauché par son beau-père à Monument Valley depuis 2 ans, il dit adorer son nouveau travail qui lui permet de rencontrer plein de gens différents et considère aujourd'hui son accident comme une chance qui lui a été donnée d'avoir une vie plus belle...

 

La Mystery Valley n'est accessible qu'avec un guide local et nous avons pu apprécier sur ces pistes sablonneuses le confort tout-terrain du Hummer...  à tel point que, presque, on aurait fait des infidélités à notre Ford Explorer dans nos photos TUMPEPALV !

 

Donc départ à l'heure pour notre tour VIP et John nous présente bientôt Fred et Barney qui gardent l'entrée de la Mystery Valley...

 

C'est vrai que c'est comme moi avec Chewbaka, ya une vraie ressemblance !

 

Nous longeons donc la Wetherhill Mesa dans laquelle seront situés les sites que John nous emmène visiter.

 

Et nous commençons par Skull Arch (pour être sûr qu'on aura bien retenu les noms, John va à chaque fois nous dire : "Et maintenant nous allons voir..." puis en arrivant sur le site : " Voici donc" ... et en repartant : " C'était..." bref, j'ai l'impression de m'entendre rabâcher devant mes élèves !)

 

Skull arch, donc, en forme de haut de crâne, est accessible par un chemin de sable qui grimpe (donc pas fatigant du tout...) Vous remarquerez à droite les trous dans la roche dont je ne me risquerai pas à dire cette fois qu'ils sont l'oeuvre des abeilles... ou alors je ne veux jamais les rencontrer !

 

En chemin, John nous donne des infos sur la végétation : ici, les vertus médicinales de la sauge sauvage.

 

Après le sable, la grimpette sur la roche... en mode "Mountain goat" comme nous appelera John (bêêêêê !) : "Marchez dans mes pas et vous ne glisserez pas". En réalité, cette "sandstone" (= grès) n'est pas glissante du tout et on adhère bien avec nos chaussures de randos.

 

Cette roche composée de silice et de fer prend à l'ombre des couleurs extraordinaires que les appareils photos magnifient, comme dans Antelope Canyon à Page : les ocres deviennent or orangé et les rouges prennent une teinte violette...

 

 

Et nous voilà dans le crâne !

 

Avec un point de vue différent selon l'orbite oculaire

 

 

 

Recto...

 

verso !

 

et verso zoomé... (spécialité de Martine : une de loin et une de près à chaque fois)

 

Une très belle photo de Martine que, même moi, je l'ai loupé, ce point de vue !

 

Quand on grimpe avec enthousiasme et motivation, on oublie souvent qu'après, il faudra redescendre, et avec une hanche en compote, ce n'est pas facile...

 

Notre étape suivante est la Square House qui n'a rien a voir avec un parc garni d'une gloriette...

 

...c'est juste parce que l'une des habitations en ruines a un mur carré.

 

Au bas du site (où l'on ne peut pas monter), les guides ont rassemblé des bris de poteries dont certains très travaillés.

 

avec des Moqui marbles comme à White Pocket

 

et même des pointes de flèches.

Comme nous l'ont déjà expliqué plusieurs guides lors de précédentes visites de "mesas merdiers" (voir glossaire...), en l'absence d'écrits, on ne sait pas exactement ce qui a entraîné la disparition des Anasazis mais John est persuadé qu'ils se sont juste mélangés avec les Navajos qui venaient du nord et que la culture navajo actuelle est un mix de toutes ces traditions anciennes.

 

Cette photo offre un double intérêt : on peut voir le plafond de la grotte noirci par les feux et des pictogrammes sur la gauche... je sais que vous a-do-rez quand je fais ça, ça vous donne un sentiment de frustration extrême !

 

Ok, je zoome...

 

Ce pétroglyphe de Mountain goat est par contre parfaitement visible d'en bas

 

John nous fait ensuite contourner la mesa...

 

et là, plein d'autres Youkoulélé ! (ça y est, cette année, l'art rupestre amérindien a trouvé son surnom... la faute à Martine et à son interprétation toute personnelle du mot Kokopelli !)

 

 

 

Bon, donc, des tas de pétroglyphes, même qu'on dirait ma belle pierre du canyon de Chelly !

 

Le prochain hôtel que nous visitons en prévision d'un éventuel nouveau trip de Frérot aux USA, c'est Baby Foot House.

 

Voici, à droite, ce qui justifie son nom... c'est Cro mignon !

Ces empreintes ont été faites sur un rocher plat à côté de l'habitation, et non sur une paroi verticale comme on a l'habitude de les voir.

 

Nous profitons de la terrasse en attendant de visiter la première (et seule) pièce...

 

...parfaite pour frérot !

 

Ensuite Stout Arch, cachée derrière les arbres

 

Et surtout Honeymoon Arch que nous avons adorée.

 

Déjà, le chemin pour l'atteindre est super beau...

 

et puis en plus de sa jolie forme, nous avons apprécié son petit secret :

 

cette petite chambre pour 2 personnes cachée à l'intérieur, dans une infractuosité de la paroi de gauche...

 

Bon, c'est Norbert et Martine qui se font la lune de miel... cherchez l'erreur !

 

Faut dire qu'il faut se la gagner, la lune de miel...

 

Donc ce que je vois, moi...

 

... et ce que voit Martine ! ça vous plait ? j'en ai plein d'autres !

 

Donc, on recommence : ce que je vois...

 

...ce que voit Martine !

 

C'est super beau, paisible, on est tout seuls, alors on reste un bon moment...

 

...j'ai même le temps de jouer à cache-cache avec le soleil !

 

Prochain arrêt : Spiral House, dont on pense qu'elle était une sorte de caravanserail sur la route de la ... soif ? (pas beaucoup d'eau en effet dans le coin !) Bref, un vrai hôtel cette fois !

 

C'est sa situation en bas de la falaise qui justifie cette hypothèse.... (facile d'accès, pas besoin de se défendre.)

Cette ruine offre surtout l'intérêt d'un magnifique et immense tableau de pictogrammes et pétroglyphes (réalisés par tous les voyageurs qui désiraient laisser un souvenir de leur passage ?)

 

Donc voilà pourquoi Spiral House...

 

Mais elle porte aussi le nom de House of the Many Hands.... et vous allez vite comprendre pourquoi !

 

Des hands partout...

 

en empreintes ou en pochoirs...

 

Des mains, mais aussi d'étranges personnages comme ce diable cornu...

 

Jolie coiffure pour ce joueur de ping pong aux pieds palmés...

 

John nous demande si on a ce genre d'art rupestre aussi en France... alors comment dire ?

Je lui ai quand même noté quelques noms sur un papier... je ne sais pas s'il est allé voir sur le net...

Quoi qu'il en soit, nous, on ne fait aucune comparaison : on adore ces dessins stylisés de personnages aux larges épaules,

 

la longueur démesurée des becs des oiseaux (à moins que ce soit un dinosaure ?),

 

Et je ne vous parle même pas de cet "homme qui court" que je me suis empressée de baptiser "Forrest Gump", ce qui a bien fait rire notre guide !

 

Ici aussi quelques trésors archéologiques

 

Dernier hôtel visité : Long House, qui, contrairement à ce que vous pourriez croire, n'est pas cette ruine...

 

mais celle-ci, à gauche, dans cette caverne très en hauteur, la précécente servant vraisemblablement de grange (ou ce sont les ados de la famille qui ont voulu prendre leur indépendance...)

 

Toutes ces ruines datent d'environ 1500 ans.

 

Le site formant une sorte d'amphithéâtre bordé de hautes falaises, John sort une flûte pour nous révéler la belle acoustique du lieu...on a beau savoir à l'avance que ce genre de prestation est généralement incluse dans le prix, ben, c'est quand même émouvant et on le reçoit comme un beau cadeau...

 

La dernière arche est en fait un trou dans le haut d'une falaise appelé "Chimney arch"

 

Je ne sais pas si vous avez remarqué tout au long de cet après-midi mais le Grand Manitou nous a offert un ciel comme on en voit rarement...

 

Les alentours ici sont très impressionnants...

 

de la dentelle de pierres

 

et même des hoodoos !

 

Sur le chemin du retour, nous faisons encore des arrêts points de vue sur la "skyline " de Monument Valley...

 

 

 

Oeil-de-faucon

 

Je vous charge de trouver le surnom... Sitting Bud, peut-être ?

 

Et maintenant, mesdames et messieurs, en avant-première, ne ratez surtout pas...

 

...la plus longue panoramique du blog !

 

Sans parler des efforts de cadrage que je déploie pour essayer de chopper la vue la plus originale...

 

Celle-ci : une seule photo, à l'arrache, pendant que tout le monde montait dans la voiture !

(Et la dernière du trip dans la Mystery Valley... sniff ! Tout seuls dans ces paysages de rêve : un après-midi comme on les adore !)

 

Ce soir, la brume gâche un peu le coucher de soleil mais pas le lever de lune !

 

Je prends en photo toutes les étapes mais j'ai une bonne nouvelle pour vous : je ne vous les mets pas toutes !

 

Bon, un peu fatiguée moi aussi ce soir...

 

Bonne nuit !

 

 

 

 

Bonus : Cliquer ici pour une carte des sites à voir autour de Monument Valley.

 

 

Partager cet article
Repost0
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 22:23

 

Vous remarquerez sûrement (comme vous connaissez mon blog par coeur !) que j'ai rajouté la catégorie ALBUMS en haut de la page... comme ça, vous pourrez accéder facilement à tous les albums photos du blog ! (sauf que là, je n'ai actualisé que deux voyages pour l'instant!)

 

La photo du Jour

On s'est refait le trail des Potholes !

On s'est refait le trail des Potholes !

Deux nuits à Monument Valley, forcément deux levers du soleil... je vous dépeins quand même la scène : réveillée avant tout le monde, le jeu consiste à m'habiller sans déranger mes compatriotes, sans allumer la lumière et sans faire de bruit (je pense toutefois que si vous interrogez mes deux colocataires, ils vous diront que j'étais aussi discrète qu'un éléphant...), du coup, j'enfile par dessus mon pyjama : polaire, chewbacca, écharpe, grosses chaussettes et pantalon de jogging sauf que ce matin je ne trouve pas le pantalon de jogging... Du coup je sors en pantalon de pyjama dans les températures négatives du désert, pas coiffée, pas maquillée, sans petit déjeuner, heureusement j'ai un magnifique bonnet argent à paillettes très seyant sous la capuche de ma veste polaire ! (dommage, pas de photo !)

Ensuite, deuxième défi : ne pas prendre les mêmes photos que la veille... Aussi, je pars carrément en rando dans le désert, je m'éloigne de l'hôtel, je dépasse la Valley Drive, je marche, je marche...

Ce que je veux ? Trouver le point de vue où le soleil, en se levant, touche le bord d'une butte... et comme il n'est pas encore levé, trouver le bon endroit, c'est un peu un coup de poker !

 

 

Donc, je me positionne et je profite... toute seule, pas un bruit, tous les Nagareboshis sont restés sur la terrasse du resto et là je prends pleinement la mesure du slogan du Visitor Center :

 

"Where the Earth meets the Sky"

 

et voilà ce que je voulais... j'en suis toute émue !

 

 

 

 

 

 

 

Et ce sont les vraies couleurs !

C'était un moment extraordinaire, j'avais l'impression que tout ça n'appartenait qu'à moi !

 

Mais non, parce que pendant ce temps, sur le balcon, Norbert prenait aussi des photos avec le téléphone... et comme j'ai peur à nouveau que vous fassiez une overdose de couleurs, j'ai pitié !

(si vous voulez voir l'original, cliquez sur l'image) En fait, c'est parce que j'adore le vortex dans le ciel au-dessus de la butte et on le voit mieux en noir et blanc...

 

On est un peu triste de partir mais on sait qu'on va se rendre aujourd'hui - et pour plusieurs jours - dans notre résidence secondaire préférée, alors ça nous console... Pas le temps de traîner, on a de la route à faire, mais on ne va pas quand même pas manquer le célèbre point de vue de la route 163 !

 

Evidemment chacun veut sa photo !
Evidemment chacun veut sa photo !
Evidemment chacun veut sa photo !

Evidemment chacun veut sa photo !

Ah ben, même Norbert s'y met, avec la Titine au premier plan !

 

Une petite dernière parce que c'est vous...

 

Comme je le disais, on est pressés, donc on ne fait que passer à côte du capel mexicain (c'est mon côté occitan qui ressort parfois...) En effet, nous avons prévu cette année de nous arrêter au parc des Needles, un détour particulièrement chronophage que, pour cette raison, nous n'avons pas refait depuis 2009 alors que nous avions adoré...

 

On s'apprête à traverser sans un regard la petite ville de Bluff qui se trouve un peu avant la bifurquation avec la 191 menant à Moab, quand on aperçoit cette pancarte qui nous interpelle... un fort, ici ? (et puis avec des toilettes PROPRES en plus !)

 

Du coup, on fait demi-tour malgré notre journée chargée... et là on découvre un petit trésor !

 

On entre d'abord dans une boutique/Visitor Center pleine de souvenirs historiques retraçant l'histoire des pionniers mormons qui ont fondé le fort de Bluff.

 

A l'automne 1879, un groupe de 200 pionniers de Parowan, pas loin d'Escalante, réunit ses "chuckwagons" pour entreprendre un voyage de 400 km qui devait initialement durer six semaines mais qui finalement dura six mois, tant il fut pénible (quelle idée aussi d'entreprendre un voyage à cette période... est-ce qu'on voyage en hiver, nous ? ).

 

Ces "San Juan pioneers" ont donc tracé la route du "Hole-In-The-Rock trail" (le "trou" référant à un point de vue sur la rivière Colorado, aujourd'hui Lac Powell) qui est de nos jours le "wagon trail" le mieux préservé de l'ouest américain.

 

Une fois installés ici, ils ont développé des relations cordiales avec les indiens de la région, ce qui a favorisé le développement harmonieux de leur communauté (je sais tout parce que le monsieur du Visitor Center, il m'a alpaguée pour me faire un cours d'histoire !)

 

La boutique est une vraie caverne d'Ali baba qui regorge de portraits anciens et d'artisanat local pas made in China et à des prix très abordables... les vendeurs aussi semblent d'époque, nous y ferons quelques achats et il faudra à la madame au moins 15mn pour faire entrer un cavalier en bronze dans une boîte !

 

Puis on nous ouvre une porte et là, c'est la surprise : le village a été reconstitué avec les "cabins" et les chariots d'époque...

 

 

 

...et même les affaires personnelles de leurs habitants !

 

 

 

Oh ! trop chou ! (tiens... les joues me rappellent quelqu'un !)

 

On se croirait dans une épisode de "La petite maison dans la prairie" !

(en fait ces tenues sont laissées à disposition des visiteurs qui peuvent les revêtir gratuitement pour se prendre en photo !)

 

Bref, un musée à ciel ouvert comme on les adore et gratuit en plus (enfin, comme toujours aux USA : gratuit mais "donation accepted")

 

On fait toute la visite en courant, on n'a pas le temps de s'attarder et pourtant c'est super bien fait : à l'entrée de chaque cabane, en plus des panneaux informatifs, on trouve des boutons à appuyer qui déclenchent des enregistrements dans plusieurs langues au choix (dont le français) racontant à la première personne l'histoire des habitants du lieu.

 

Je craque pour les berceaux...

 

et les landeaux !

 

Et oui, je ne pouvais pas la louper celle-là !

 

Eux non plus...

 

La cour de récré !

 

Le cabane du "Blacksmith"

 

On finit dans la Meeting House où Norbert nous joue un petit air de piano... c'est un moment de temps suspendu...

 

On repart super frustrés en se promettant de revenir... et on vous engage fortement à prévoir cette étape passionnante dans votre trip car vous prendrez vraiment ici la mesure du courage et de la force de caractère qu'il fallait à ces familles de pionners pour trouver leur terre promise...

mais prévoyez du temps parce que le monsieur, il est très bavard et il faut ab-so-lu-ment monter voir la vidéo ! (à l'entendre, c'est presque une question de vie ou de mort !) Nous, c'est Martine qui s'y est collée... enfin, elle est surtout montée aux toilettes (qui sont propres, comme promis !)

 

 

 

 

Nous bifurquons sur l'highway 191 où nous retrouvons la neige

 

et les lacs gelés,  tout en admirant les Abajo Mountains à gauche

 

et les La Sal Mountains au loin.

 

Ici un ranch élevant des lamas, cherchez l'erreur...

 

Après Monticello, au niveau de Church Rock, nous bifurquons à nouveau à gauche pour prendre la direction du parc des Needles.

 

Il est 11h30, il fait 4°C et le temps ne semble pas s'améliorer à l'ouest... oups, ça ne présage rien de bon pour nos petites balades dans le parc !

 

 

 

Arrêt obligatoire pour les plus beaux youkoulélés (voir glossaire !) du monde :

 

Le Newspaper Rock, témoin de 2000 ans d'histoire amérindienne.

 

On ne sait pas interpréter tous les symboles, mais certains sont très reconnaissables !

 

Son nom Navajo est "Tse' Hane", ce qui signifie : "la pierre qui raconte une histoire".

Ce trésor archéologique, qui n'est pas dans le parc des Needles, mérite vraiment le détour, même si vous n'allez pas jusqu'à l'entrée du parc. Il est malheureusement abîmé par des graffitis récents ce qui nous met très en colère, même si on se dit que, finalement, c'est l'histoire qui continue à s'écrire...

 

On repart et au détour d'un virage, cette petite merveille...

 

Comme l'hiver est beau dans l'ouest américain !

 

Par contre, aujourd'hui aglagla... mais tant pis !

 

C'est l'heure du repas (enfin de la Bud...) et le soleil domine à présent sur la Squaw Flat Scenic Byway... on ne devrait jamais s'inquiéter, on sait que nos voyages sont toujours bien organisés au niveau de la météo ! Les températures sont d'ailleurs montées de 8°C en même pas une heure ! (au loin, on aperçoit les deux Six-Shooters Peaks qu'on verra mieux au retour)

 

Le Visitor Center est fermé en hiver mais pas l'aire de pique-nique...

 

...on se fait donc un Bud and Breakfast, comme dirait Norbert !

 

 

Cet après-midi, nous avons prévu un court trail + une petite balade autour du viewpoint de Big Spring Canyon.

 

 D'abord un arrêt à Woodenshoe Arch overlook

 

que je zoome, pour que vous puissiez bien voir la wooden shoe (sabot de bois)

 

et notre premier aperçu des needles (aiguilles)

 

Ici, une aiguille devant d'autres aiguilles...

 

Mais oui, il fait chaud, Martine enlève son anorak ! (bon, vous me connaissez maintenant, vous savez que c'est juste un prétexte pour prendre la voiture en photo... ben oui, personne ne m'a demandé une TUMPEPALV aujourd'hui !)

 

Ce qui me rassure, c'est que je ne suis pas la seule... Martine l'avait faite aussi !

 

Deuxième étape : grimpette sur le trail des Potholes où, en juillet 2009, nous avions vainement cherché l'eau et les crevettes dans les cuvettes naturelles creusées dans la roche...

 

Bingo !

 

Par contre, on cherche à nouveau sans succès les crevettes... il doit faire trop froid ! Faut dire qu'on se caille grave sur les hauteurs ventées de ce trail...

 

Pour ma part, je porte collant + pantalon de ski + pantalon coupe vent ! (ne me demandez pas le pourquoi de cette gracieuse pose... un moment d'égarement ?)

Diaporama de nous
Diaporama de nous
Diaporama de nous
Diaporama de nous
Diaporama de nous
Diaporama de nous
Diaporama de nous

Diaporama de nous

Pour les photos de nous 3, je vous laisse imaginer les poses incongrues que je prends lorsque j'essaye de trouver la meilleure place pour l'apn, avec petits cailloux dessous pour rétablir l'horizontalité.. puis ma course effrenée pour rejoindre mes camarades sous leurs quolibets avant l'attente figée du déclenchement... souvent longue et vaine parce qu'en fait, j'ai mis en route par mégarde la vidéo, ce qui a enregistré tout le processus (même la course effrénée !) mais n'a pris aucune photo... Heureusement, on est tout seuls alors je peux me ridiculiser plusieurs fois de suite !

Dernière minute ! En parlant de pose incongrue, je viens de retrouver une vidéo de Martine et grâce à une saisie d'écran, vous pouvez admirer le très beau cafard au centre de la photo... c'est moi !

 

Ce trail sympa nous permet de rencontrer d'étranges silhouettes,

 

et d'avoir une très belle vue (à contre-jour...) des Needles,

 

 des multitudes de petits canyons asséchés qui parsèment le parc,

 

et des La Sal Mountains.

 

Mais en plus il est internationalement connu dans notre famille pour avoir été le théâtre privilégié d'une célèbre pièce chorégraphiée :

 

La Danse de la Pluie ! Exécutée en 2009 par un filston chantant autour de soeur ligotée à un totem invisible... et vous savez quoi ? Malgré le beau ciel bleu que l'on peut voir sur cette photo, ça avait marché !

 

Du coup, on réitère l'exploit, en hommage à ces illustres danseurs... ce qui fait soupirer Martine : "Rappelez-moi votre âge ? "

 

Cela ne trouble pas Norbert qui est, visiblement, très fier de lui ! (je rappelle à mes lecteurs inquiets que nous sommes tout seuls dans le parc...)

Et parce que vous le valez bien, en exclusivité, j'ai même la vidéo !!! (j'espère que ça va marcher...)

 

Le chemin du retour sur ce trail en boucle est superbe

 

 

 

Même en noir et blanc !

 

Dernière étape, le point de vue de Big Spring Canyon d'où part la rando (18km AR) qui mène à un overlook sur la confluence entre la Green River et le Colorado (que nous avons vue d'avion en 2013)

 

On y reste un bon moment parce qu'il y a de quoi se balader autour...

 

On prend même des risques ! (oui oui, le Pin's c'est bien Norbert !)

 

Faut dire que, de là-haut, c'est beau à gauche...

 

 

 

comme à droite !

 

Par contre, toujours pas d'eau dans le canyon...

 

 

 

On se décide à quitter l'endroit quand on voit arriver 2 intrus qui osent venir partager le parc avec nous... bon, allez, on est sympas, on le leur prête !

 

Sur le chemin du retour, comme promis, une vue des deux Six-Shooter Peaks (Nord et Sud), d'une symétrie presque parfaite !

 

Très belle Squaw Flat Scenic Byway...

 

Sur la highway 191, courte halte à Wilson Arch située en bord de route, et que nous avons quand même loupée les 3 premières fois que nous sommes passés par là ! (on a bien fait de revenir !)

Et on admire le beau ciel bleu en se réjouissant grandement que la Danse de la Pluie ait été inefficace cette fois...

 

Slurg... j'ai parlé trop vite ! (à noter que la petite tâche blanche en haut de la falaise, c'est une voiture...)

On s'arrête faire les courses au supermarché situé à l'entrée de Moab et quand on ressort...

 

Arrrrghhhh ! On va finir par y croire à notre Danse de la Pluie !

 

C'est donc suivis de près par les trombes d'eau que nous arrivons dans notre résidence secondaire, notre endroit préféré au monde... (et on est tellement contents qu'on est même sortis sous les gouttes pour la photo !)

 

Et c'est bientôt l'apocalypse...

 

Et savez-vous ce que fait Norbert pendant l'apocalypse ?

 

Il nettoie la voiture !

 

La nuit tombée, on se payera même un orage de grêle... alors moi, je tiens à vous dire une chose primordiale : la Danse de la Pluie sur le trail des Potholes, c'est la dernière fois !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 22:24

 

La photo du jour

 

On ne pourrait pas mieux dire...

On ne pourrait pas mieux dire...

Moab again and again...

Nous voici donc pour la 4e fois dans notre petit coin de paradis découvert en 2009 avec nos enfants... pas un hébergement grand luxe, mais tout ce qu'on aime : un ranch avec vaches et chevaux, des vignes (disparues aujourd'hui), des cabanons de bois, un musée du western, un super bon resto... tout ça perdu au milieu de la Castle Valley et de ses falaises rouges, au bord du Colorado...

Un hôtel qui a même servi de lieu de tournage et d'hébergement pour le film Rio Grande avec John Wayne et Maureen O'Hara, c'est vous dire !

 

 

Mais là, nous sommes en hiver, alors pas de vaches ni de chevaux...

 

et même pas de lever de soleil ce matin !

Pourtant, je m'étais super bien équipée pour la séance photo, comme d'hab (bonne nouvelle, j'ai retrouvé une photo de moi en chewbaka du matin parmi celles de Martine ! Par contre il vous faut cliquer pour la voir parce qu'elle pourrait choquer les âmes sensibles... vous êtes prévenus !)

 

A défaut de soleil, je vous présente notre chambre en mezanine

 

et notre coin-jour en contrebas..

 

Nous n'avons pas été surclassés cette fois dans la King Cabin de 3 pièces mais les dames de l'accueil m'ont promis qu'on n'y couperait pas la prochaine fois ! (Il a suffi que je leur montre les 250 téléchargements de la webcam de l'hôtel que je garde dans mon téléphone...)

 

Hé, je n'exagère même pas !

 

Finalement, une fois que nous sommes prêts à partir en goguette (à 10h30... ça nous change des départs à 7h30 l'été pour éviter les grosses chaleurs...), le temps se dégage ! (mais il ne fait que 5°C)

 

Aujourd'hui, nous avons choisi d'aller faire les points de vue de Canyonlands Island In The Sky car nous préférons garder des jours meilleurs (et surtout plus chauds !) pour nos randos. Chaque fois que nous quittons le lodge, nous devons emprunter la scenic byway 128 qui serpente à travers la Castle Valley et c'est un véritable un crève-coeur, comme vous pouvez l'imaginer...

 

En plus, les paysages sont encore une fois différents puisque qu'après le Colorado bleu en 2010 et le Colorado rouge en 2013, voici le Colorado vert !

 

Vraiment, cette rivière mérite bien son nom !

 

 

 

 

Canyonlands est le plus grand National Park de l'Utah, divisé en 3 sections : The Needles, Island in the Sky et The Maze (difficilement accessible en voiture). Lorsque nous avions préparé notre premier voyage à la carte en 2009, mes parents (grands globe-trotteurs !), en prenant connaissance de notre roadtrip, m'avaient dit : "tu n'as pas prévu Canyonlands... c'est dommage!"  Du coup, j'avais rajouté une nuit à Moab... mais 3 nuits n'avaient bien sûr pas été suffisantes... En plus, nous avions été freinés dans nos déplacements par un "changing oil required" de notre Ford Lincoln qui nous avait considérablement inquiétés.... ce qui explique nos multiples retours dans la région !

Donc le conseil du jour : pas moins de 4 nuits à Moab sinon frustration assurée ! Et si, en plus, vous visitez l'été, la chaleur vous empêchera de sortir de la piscine entre 11h et 16h... du coup ça limite !

En tous cas, nous, cette année, on a bien l'intention d'en profiter... parce qu'avec 1°C agrémenté d'un fort vent glacial, on ne va pas vraiment souffrir de la chaleur aujourd'hui ! (ce sera le jour le plus froid de notre voyage)

 

On se fait quand même tous les overlooks ... ici le Shafer Canyon Viewpoint

 

où s'attarde un peu de neige...

 

 

 

C'est en empruntant le Shafer trail (que l'on voit serpenter à droite) que nous étions remontés du fond du canyon avec Kevin en 2013 (si vous prévoyez de descendre avec votre véhicule, sachez qu'un vrai 4X4 avec conduite maîtrisée est indispensable + permis à obtenir auprès du Visitor Center)

 

Ensuite Buck Canyon overlook

 

où on congèle sur place même avec les fantômettes (voir glossaire...)

 

mais on adore, surtout avec les montagnes enneigées en fond d'écran...

 

...alors on n'émet aucune plainte !

 

On poursuit la route jusqu'à Grand View Point

 

où on se balade sur le trail qui borde la falaise

 

afin de bien profiter de la vue et du vent !

 

Toujours les La Sal Mountains enneigées en arrière-plan...

 

La route que l'on voit serpenter se nomme le White Rim trail (sentier de la rive blanche)... on comprend pourquoi ! (on en avait emprunté une partie en 2013)

 

C'est grandiose et on est tout seuls...

 

En remontant vers le nord du parc, le très joli point de vue sur la Candlestick Tower

 

(le chandelier, donc)

 

où Martine poursuit son processus de congélation

 

A Green River overlook, nous demandons à un jeune couple de nous prendre en photo tous les trois... sauf qu'il s'en fallait de peu pour qu'on ne le voit même pas, l'overlook !

 

Que voilà...

 

Waouh ! Nous a fait un super zoom sur la Green River, Martine !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Des photos de nous où on voit aussi l'overlook...

 

 

C'est l'heure du pique-nique : ici aussi le Visitor Center est fermé mais on déplace un banc et on se serre contre un mur bien chaud protégé du vent... on a l'impression d'être passés du congel au frigo ! Cela dit, les alentours sont grandioses...

 

Y avait longtemps ! (c'est au cas où vous vous demanderiez si elle va bien...)

 

On a gardé pour l'aprem le trail de Mesa Arch par crainte du contre-jour le matin. Alors c'est vrai, c'est un trail qu'on a déjà fait 3 fois (2009, 2010 et 2013) mais on ne se lasse pas d'admirer cette fenêtre naturelle ouverte sur le Buck Canyon.

Promis, je vais essayer de vous montrer (aussi) des points de vue différents cette fois !

 

Donc, notre arche chérie...

 

la plus belle fenêtre du monde

 

Ah, vous voyez que j'en ai trouvé, des points de vue différents ! (Mesa Arch est à gauche)

 

J'en ai même sans l'arche !

 

Des perspectives nouvelles où je me couche par terre...

 

...et même des vues de dessus ! (Mesa Arch est au milieu)

 

Ci-dessous le diaporama des photos de nous à usage familial...

In love with Mesa Arch
In love with Mesa Arch
In love with Mesa Arch
In love with Mesa Arch
In love with Mesa Arch
In love with Mesa Arch

In love with Mesa Arch

 

 

Notre dernier arrêt est à Dead Horse Point State Park qui est un de nos points de vues préférés même que, s'il était à vendre, j'économiserais pour l'acheter... hélas bien qu'il ne soit que 15h30, le cou d'oie du Colorado est en plein contre-jour... c'est la loose !

Bon, ok, ça fait des photos différentes des 3 dernières fois !

 

Heureusement c'est un overlook à presque 360 degrés et du coup, les alentours des bassins de potasse sont bien exposés avec une très belle vue sur les La Sal Mountains

 

C'est superbe, toutefois on est un peu déçus... du coup, on se promet de revenir après-demain (le ticket d'entrée est en effet valable 3 jours) Ah mais, on ne va pas se laisser intimider par un ridicule contre-jour, quand même !

 

Retour au Red Cliffs Lodge juste à temps pour le coucher du soleil (et les achats de polaires dans la boutique pendant que Norbert se refait la visite du Musée du western...)

 

C'est-y pas magnifique ? (dommage, cette fois la neige a complètement disparu !)

 

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 01:21

 

La photo du jour

Trop contente !

Trop contente !

Si le parc des Arches est célèbre, donc, pour ses arches, il n'en a toutefois pas le monopole... Ainsi, Mesa Arch est située à Canyonlands et, aux alentours de Moab, un trail très agréable mène à deux arches injustement méconnues : Bowtie Arch et Corona Arch (Beer Arch, pour les intimes...)

Nous avions fait cette petite rando (4,8km AR) sans Martine en 2013 sous un soleil écrasant, en nous accroupissant sous les rares buissons que nous rencontrions, à la recherche de la moindre petite trace d'ombre... 11h du matin pour une balade en été, c'est déjà trop tard !

Donc aujourd'hui, pas de parc, nous sortons des sentiers battus pour explorer les environs de Moab.(Carte ici)

 

Ce matin, le soleil est au rendez-vous et les températures sont très sympathiques : bon, là, il ne fait que 5°C mais, au cours de la journée, nous allons progressivement ranger dans les sacs-à-dos nos jolies polaires sans manches achetées hier soir...

 

Pour se rendre au départ de la balade, il faut emprunter la très belle Potash Road qui prolonge la scenic 128 en suivant le Colorado jusqu'aux bassins de potasse où elle se transforme en piste à l'entrée du parc de Canyonlands.

 

Grâce à Martine et sa mémorisation toute personnelle des noms, nous, on l'appelle la "Potatoes road" mais ça ne nous empêche pas de l'apprécier grandement...

 

Outre les paysages, elle offre plusieurs attraits dont le plus passionnant est sans contexte un "mur" d'art rupestre (de youkoulélé, quoi) où se côtoient pétroglyphes et pictogrammes datant des cultures amérindiennes archaïques (6000 à 1000 avant JC) et de la période de la culture Fremont (450 à 1300 après JC)

Au passage, vous reprendrez bien une petite TUMPEPALV ? (voir glossaire)

 

Bref, vous avez toutes les infos ci-dessus...

 

Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama

Diaporama

Nous on adore remonter le temps, alors on s'extasie...

 

... d'autant plus qu'on va pouvoir remonter encore plus loin grâce à de magnifiques empreintes de dinosaure : nous les avions admirées du parking la dernière fois mais, cette année, nous avons l'esprit aventureux (et surtout il fait moins chaud !), alors on grimpe !

 

Ta da !

 

Bon, par contre, c'est haut... (oui ben, vous, vous ne souffrez pas de vertige !)

 

Eux non plus !

 

Le trail de la Beer Arch commence aussi par une petite grimpette qui nous offre de jolies vues sur le Colorado.

 

Ensuite nous traversons une voie ferrée (non, Martine ne s'est pas brusquement endormie : elle essaye de détecter à quelle distance se trouve le prochain train... elle est tellement concentrée que je n'ose pas lui dire que la voie est désaffectée !)

 

On grimpe d'abord en suivant le lit asséché d'un ruisseau puis on emprunte un sentier sablonneux balisé par des cairns

 

Ensuite on monte sur le slickrock avec partout des arches en formation (il faudra revenir !)

 

Et les deux arches promises ne tardent pas à apparaître :

 

à gauche Bowtie et à droite Corona (je parle bien toujours des arches...)

 

Pour aller jusqu'au bout du trail, il faut emprunter des échelles et suivre un chemin escarpé en se tenant à une corde

 

Chacun sa technique: Martine se débarrasse d'abord des encombrants... (c'est sa règle de vie !)

 

On y est presque ! (elle a l'air toute minus comme ça, l'arche, mais je vous réserve quelques surprises...)

 

Voici le genre de superposition de cailloux sur lesquels mon apn tient en équilibre quand je prends des photos avec le retardateur... cela explique le côté penché de certains clichés !

 

On se rapproche d'abord de Bowtie,

 

l'arche Noeud Papillon, donc... et je ne sais pas ce que je trouve le plus amazing-oh-my-god : la formation rocheuse ou la couleur du ciel !

 

Puis on va admirer de plus près la "mignonnette" arche de la Bière... vous avez repéré le pin's à gauche ? C'est Norbert et il n'est même pas encore sous l'arche !

 

Et voilà ce que ça donne quand on se positionne dans son ombre (zavez trouvé Martine ?)

Cette arche porte aussi le surnom de "Little Rainbow Bridge" en référence au pont naturel du lac Powell mais, croyez-moi, elle n'a rien de little du tout ! (une ouverture de 43m par 32 quand même...)

Et si vous voulez voir en vidéo ce que certains font avec cette arche, cliquez ici !

 

On en explore tous les côtés...

 

On profite... encore une fois tout seuls...

 

L'instant zen

 

Surtout que le background n'est pas trop mal non plus...

 

Un mélange d'Arches Park et de Canyonlands...

 

Y'a même de jolies petites fleurs...

 

Hélas il faut repartir... on a faim !

 

Notre resto préféré nous attend à Moab (sauf que c'est l'Utah ici donc pas de bière... alors que la Corona Arch nous a donné envie tout le long du trail ! Pfff....)

 

L'après-midi, nous allons innover : déjà 4 fois que nous venons à Moab et nous n'avons jamais visité la ville !

 

De très vieux bâtiments... beaucoup de commerces sont malheureusement fermés parce qu'aux USA, la saison touristique ne commence que la semaine prochaine (ce qui explique notre solitude sur les trails !)

 

Oh un Youkoulélé ! (les personnes qui ne lisent pas tous mes articles doivent être un peu perdues parfois...)

 

On trouve quand même une boutique d'artisanat local ouverte et là on tombe sur des créations que-jamais-de-ta-vie-tu-as-vu-des-merveilles-pareilles !

 

Bon, elles coûtent quelques bras, je me contente donc de prendre des photos... mais je n'étais pas loin de tomber amoureuse de ces tables !

 

 

A SUIVRE : un petit tour dans la Castle Valley

 

 


Lorsque nous sommes venus à Moab en 2013, nous avons dû adapter nos programmes à cause de longs temps d'arrêts travaux sur la scenic 128... nous décidons cette fois d'aller voir ce qui a pu justifier ces désagréments !

 

En fait, les berges du Colorado ont été aménagées dans le but de créer des pistes cyclables, et une passerelle a été construite pour compléter le pont routier.

 

ça fait de jolies vues...

 

Une passerelle originale

 

La Castle Valley est notre coup de coeur de l'été 2009... un petit Monument Valley sans les touristes et gratuit !

 

On se contente cette fois de s'arrêter le long de la 128 : tous les points de vue sont beaux, surtout avec la neige sur les La Sal Mountains..

 

Le zoom...

 

la panoramique...(cliquer !)

 

et bien sûr la TUMPEPALV !

 

Nous poussons jusqu'aux Fisher Towers

 

On se balade un peu autour...

 

Le coucher de soleil va magnifier les couleurs

 

Un drôle de personnage monte la garde... le Fisherman peut-être !

 

Norbert nous prend une de ses poses glamour préférées...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

... ça donne des idées à tout le monde !

 

Le seul inconvénient de l'hiver : le soleil se couche très tôt...

 

Du coup, on arrive tout juste pour la fin, à l'hôtel... ça fait des photos très différentes d'hier soir.

 

mais c'est encore super beau...

 

Et en plus, on a une super bonne surprise :

...les chevaux sont revenus ! Et oui, la saison touristique commence dans 3 jours...

 

La séquence peaceful du soir...

 

 

 

 

( je vous mets deux Martine pour le prix d'une...)

 

Partager cet article
Repost0
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 22:26

 

La photo du jour

Le trésor d'Arches Park pour nous tout seuls... un moment exceptionnel proche de la perfection !

Le trésor d'Arches Park pour nous tout seuls... un moment exceptionnel proche de la perfection !

...mais j'aurais aussi pu mettre celle-ci avec le même commentaire !

...mais j'aurais aussi pu mettre celle-ci avec le même commentaire !

Ce troisième jour à Moab devait être entièrement consacré à Arches... mais on a été tellement déçus avant-hier à Dead Horse Point que nous avons décidé d'y revenir ce matin  pour une meilleure exposition au soleil... (l'avantage des voyages à la carte... et puis le ticket d'entrée dans ce State Park est valable 3 jours, alors pourquoi se priver !)

Le problème, c'est que ce parc n'est pas tout à fait à côté de notre hôtel... du coup, nous nous contenterons cet après-midi de refaire la balade de 5km AR pour aller admirer Delicate Arch : ce court trail effectué un soir d'été sur le slickrock (qui nous renvoyait la chaleur accumulée tout au long de la journée) nous avait paru épuisant et on espère l'apprécier davantage avec les 11°C de ce mois de février...

 

Comme d'hab, re-scenic byway 128... mais là, j'innove, je prends les photos avec mon smartphone !

 

A droite, on aperçoit les chalets de l'hôtel

 

Le Colorado se calme aux abords du pont

 

En route pour le point du Cheval Mort  (moins glamour, dit comme ça...)

 

Je n'avais jamais pensé à prendre de photos de la route et pourtant c'est beau tout le long... (désolée, je dois faire des overdoses de beauté parfois...)

 

Mais j'ai des excuses : les paysages de cette partie de l'Utah sont tellement diversifiés que nos yeux ont du mal à suivre !

 

Et voilà ! Qui c'est qui a bien fait de revenir ?

 

Je vous laisse imaginer le nombre de photos en quelques minutes... avec l'apn....avec le smartphone...+ les vidéos... bref on savoure : on reste longtemps !

 

Sans oublier les panoramiques à cliquer parce que c'est quand même le-point-de-vue-de-la-mort-qui-tue !

 

pano du smartphone

 

Alors là, Martine ne m'a pas loupée... non, je ne communique pas intensément avec la pierre sacrée en tenue de camouflage...  j'installe l'apn en équilibre sur une roche pour prendre la photo de nous 3 du début de l'article !

 

Bon tout ça mérite bien un diaporama familial...

diaporama
diaporama
diaporama
diaporama
diaporama
diaporama

diaporama

Comme je vous l'ai déjà montré il y a 2 jours, cet overlook est amazing-oh-my-god dans toutes les directions de la girouette...

 

Pas étonnant qu'on soit amoureux !

 

 

Et en exclusivité, parce que c'est vous, une vue inédite : celle du Visitor Center.

 

 

A SUIVRE : ARCHES PARK

 

 

Carte d'Arches Park

 

Le Visitor Center d'Arches Park est ouvert toute l'année : nous prenons le temps de visiter son gift shop avant de pique-niquer à côté du parking presque désert.

 

Cherchez d'ailleurs les véhicules sur la route qui monte sur le plateau ! (si, si ! Il y en a deux...)

 

Ensuite, pour être sûrs de ne pas avoir trop d'ombre ou de contre-jour sur l'arche, nous filons sans nous arrêter jusqu'au départ du Délicate Arch trail.

 

Il faut donc prendre les photos de la voiture !

 

Balanced Rock

 

Fiery Furnace

 

Départ sur le trail vers 14h avec 11°C... ça nous fait 27°C de moins que la dernière fois à 18h !

 

On monte là-bas, au milieu de la photo...

 

Voici le fameux slickrock que j'avais eu du mal à franchir la dernière fois (maux de têtes, vertiges, nausées... je pense que ça s'appelle un coup de chaleur !) Les petits pin's à gauche vous donnent  une idée de la longueur de la grimpette...

 

Oui ben, cette année, de la gnognotte le slickrock ! (ok, Norbert a une longueur d'avance sur moi... mais c'est parce que je perds du temps à prendre des photos !)

 

On fait quand même une étape de fin de slickrock...

 

Voici d'où on vient... (ou vous me croyez sur parole, ou vous prenez une loupe...)

 

Là, c'est l'endroit où l'on a dû m'allonger à l'ombre la dernière fois pour que les secours puissent me faire les premiers gestes d'urgence (en l'occurrence Martine, qui m'a donné une barre de céréales... oui, ben, on reçoit l'aide médicale qu'on peut !)

 

Mais le trail n'est pas fini : maintenant le sable...

 

...et les rivières à franchir !

 

Les derniers mètres sont très escarpés, heureusement, le chemin n'est plus verglacé (il était encore impraticable il y a 15 jours...) mais cela ne m'empêche pas de trembler fortement : les photos deviennent floues !

 

Bientôt arrivés... Tout en haut , Martine la voit déjà...

 

Ta da ! Trop belle avec le noiseau qui lui tourne autour !

Alors à partir de maintenant, c'est comme à Dead Horse Point, le nombre de photos approche la limite de l'indécence...

 

Ce qui nous émeut le plus, c'est le faible nombre de touristes qui admirent la belle : à notre arrivée, on est 4 petits groupes et puis les autres s'en vont, nous on reste, on reste, on reste...

 

...on l'a pour nous tout seuls pendant 30 mn ! On se sent vraiment privilégiés... vive l'hiver !

 

On la prend en photo sous toute les coutures... on ne dérange personne !

 

Du coup, tout le monde s'immortalise sous son meilleur jour...

 

 

Oui ben on fait ce qu'on peut !

 

Comme on peut le voir ici, l'arche se fait des amis...

 

...de toutes sortes ! (rassurez-vous, l'arche a tenu bon..  elle ne s'est pas écroulée sous la poussée de Martine !)

 

On sent qu'on va regretter cette décision mais il faut songer à repartir...

 

En chemin, on fait un petit détour sur le trail pour aller admirer quelques Youkoulélés Utes

 

puis on traverse le Salt wash (oui, parce qu'il y a de l'eau à Arches !)

 

pour nous attarder un peu autour de la cabane du Wolfe Ranch (au début du 20e siècle, ils ont quand même vécu à 6 personnes là-dedans et ce pendant 2 ans ! Alors nous, quitte à loger dans une cabane en bois, on préfère celles du Red Cliffs Lodge !)

 

 

Retour en direction du Visitor center, ce qui me permet de vous mettre la Phrase du Jour de Martine... A un carrefour, on voit un panneau qui indique :

                                    DEVILS   GARDEN  →

                              ←  VISITOR  CENTER

Et là, Martine dirige Norbert avec une grande efficacité en lui indiquant tout à fait sérieusement : "alors, à droite, tu as le Garden Center et à gauche le Devils Visitor"... gros marrage dans la voiture! (j'ai eu la soudaine vision d'un supermarché du jardinage au sein du parc...)

 

Bon en attendant, pour nous, pas de Devils Garden cette année (sniff) ni de Windows Section (resniff... pourtant je suis sûre qu'il devait y avoir de quoi faire des amazing-oh-my-god photos avec les montagnes enneigées derrière !)

 

On s'arrête quand même à Park avenue mais le soleil est déjà trop bas et tout est presque dans l'ombre...

 

...même nous !

 

ça ne nous empêche pas de faire une TUMPENPALV où on ne prend même plus la peine de se mettre à côté, tellement on l'aime cette voiture !

 

Juste le temps d'arriver à l'hôtel pour le coucher du soleil (on ne s'en lasse pas...) Avec Martine, on multiplie les photos avant de multiplier les achats au gift shop... mais que fait Norbert pendant ce temps ?

 

Bon, ok, la nième visite du musée du western du lodge mais pas que... les valises, alors, pour notre départ demain ?

 

Que nenni ! Bud and Spa ! C'est sa devise (même si la bière a plus de degrés que la température extérieure !)

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 22:27

La photo du jour

Lors de notre première venue sur ce spot, en 2010, Martine n'arrêtait pas de nous dire "vous ne vous rendez pas compte mais moi, c'est la première fois que je vois ça !"... depuis, elle a découvert Grand Canyon, Canyonlands, le Canyon de Chelly, Dead Horse Point, Horseshoe Bend.....

Lors de notre première venue sur ce spot, en 2010, Martine n'arrêtait pas de nous dire "vous ne vous rendez pas compte mais moi, c'est la première fois que je vois ça !"... depuis, elle a découvert Grand Canyon, Canyonlands, le Canyon de Chelly, Dead Horse Point, Horseshoe Bend.....

 

 

 

 

Le soleil se lève sur le dernier jour de notre voyage et nous devons affronter un énorme problème : on n'a pas du tout mais alors PAS DU TOUT envie de partir !

 

 

Déjà, quitter le Red Cliffs Lodge est au-dessus de nos forces... les jolis tableaux de notre chambre...

 

les chevaux, prêts pour les "rides" de la saison touristique...

 

et notre Colorado chéri...

 

Du coup, en partant en direction de Grand Junction (où nous prendrons l'avion pour rejoindre Denver), on se refait un arrêt prolongé dans la Castle Valley...

 

...où c'est magnifique sur 360°.

 

Les Fisher Towers à droite

 

La pano

 

et nous ! (on n'avait pas fait encore de photo de nous deux !)

Et là, Martine nous fait le plus bel acte manqué de tous nos voyages :

 

elle a gardé la clé de l'hôtel dans sa poche !

 

Zut, obligés de revenir au Red Cliffs Lodge ! (admirez comme l'hôtel est bien intégré au décor...)

 

Pour se remonter le moral, on se fait croire qu'on arrive !

 

On en profite pour refaire des photos... les mêmes qu'avant ! Oui mais le soleil n'est plus au même endroit, alors...

 

Bon, bye bye Moab...

 

On poursuit la scenic 128 en direction de Grand Junction et on traverse la Colorado river.

 

Les paysages deviennent soudain très différents.

 

Juste avant la bifurcation avec l'Interstate 70, on tombe sur Cisco, une ville plus-fantôme-que-ça-tu-meurs. C'est une ancienne "Hell on Wheels", c'est à dire une ville qui s'édifiait rapidement le long d'une voie ferrée en construction (aujourd'hui désaffectée).

 

Du coup, on décide de la traverser en se faisant tout petits... parce qu'elle n'est pas totalement inhabitée : on croise une nana du genre "le savon et le shampoing ne font pas partie de mes achats prioritaires"... avec le flingue à la ceinture ! On prend un air super avenant, genre "on est les touristes les plus sympatoches du monde et on est complètement fauchés"... du coup, elle nous salue de la main... mais on n'est pas rassurés !

 

Norbert décide de s'atteler aux travaux de rénovations... moi, je m'attends à ce que ça lui tombe sur la tête d'une seconde à l'autre !

 

Voici le supermarché du coin : le Cisco Landing Store... La légende raconte que le propriétaire de la station service avoisinante a un jour tué un "motard aux cheveux longs" qui voulait partir sans payer... Une fois emprisonné, sa femme a repris le commerce avec une technique fiable de sélection de ses clients : il fallait toquer à la porte qui s'ouvrait sur un gros chien. Si le chien mordait, pas d'essence... s'il se contentait d'aboyer, jackpot !

 

 

A SUIVRE : COLORADO NATIONAL MONUMENT

 

Avant de rejoindre Grand Junction, on bifurque pour monter sur le plateau du Colorado National Monument qu'on avait découvert en 2010.

Cette fois, on retrouve la neige (le plateau est à 2000m d'altitude)

 

 

...mais les 13°C nous permettent quand même de manger à l'extérieur du Visitor Center.

 

On se fait tous les points de vue (ici, Independence Monument View Point)

 

Là, ça va encore, mais plus l'après-midi avance et plus je suspecte Norbert de réaliser que c'est notre dernier jour aux USA et de tomber progressivement dans les affres de la dépression du retour en France (on a été d'ailleurs atteints tous les 3 pendant plusieurs semaines...) : il ne sortira même plus de la voiture pour les derniers points de vue !

 

Pourtant, même si ce canyon n'est pas aussi spectaculaire que ce que nous avons vu précédemment, le reste de neige sublime les paysages, du coup, nous avons l'impression de découvrir ces spots pour la première fois.

 

Pour appréhender la beauté des points de vue, mieux vaut des panoramiques... Grand View Point

 

Monument Canyon Viewpoint

 

Coke Ovens overlook

Donc, les fours à coke...

 

Artist Point

 

Fallen Rock (le jeu consistant pour vous à repérer non seulement le rocher tombé mais aussi la faille où il était précédemment encastré...)

 

Ute Canyon overlook

 

Red canyon overlook

 

Arrivée à Grand Junction où une bonne surprise nous attend :

 

un Denny's juste à côté de notre Travelodge !

 

On en profite jusqu'au bout... (haricots verts en rentrant)

 

Par contre pour l'hôtel, ça été plutôt folklo : déjà, les personnes de l'accueil, fort sympathiques mais avec un style gothico-piercing-obèse très prononcé, puis la chambre donnant sur la rue avec des odeurs de cigarette à la limite de l'asphyxie, et enfin une nouvelle grande chambre où tout ce que nous touchions tombait en miettes...heureusement les lits ont tenu bon !

 

 

LE LENDEMAIN

 

Vol Grand Junction /Denver : plus petit, ça s'appelle une canette de Bud !

 

 

Le summum du glauque a toutefois été atteint avec notre vol retour Denver /Frankfurt où l'hôtesse (d'origine russe) a passé son temps à s'exclaffer bruyamment avec de jeunes passagers russes visiblement beurrés pendant la période correspondant à la nuit, tandis que, juste derrière nous, une gamine de 2 ans environ pleurait TOUT LE VOL sur les genoux de sa mère pratiquement inerte sans qu'un seul membre d'équipage ne vienne à l'aide de cette maman seule...

Tout ça parce que la Luft avait sous-traité avec Star Alliance pour un vol Low Cost qui nous a épuisés pendant plusieurs jours ! ALORS PLUS JAMAIS CA ! (on est trop vieux...)

 

Dommage parce que le repas à l'aéroport de Denver nous avait laissé un bon souvenir... (haricots verts ET carottes en rentrant)

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Carnets de Voyages aux USA et au Canada
  • : 12 périples en Amérique du Nord, des infos, des conseils, des liens pour aider d'autres routards à préparer leur propre voyage
  • Contact

Mon autre blog

Sabyplanete
(Lyon, Corse, Bretagne, Châteaux de la Loire, Jordanie, Kenya, Mexique et Pérou)

Pages Infos