Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2019 2 30 /04 /avril /2019 11:23

 

La photo de l'après-midi

Atlanta Sweet Auburn

On m'a à l’œil !

 

L'après-midi, on décide d'aller à pied (bien que tout le monde ici nous conseille de prendre le tram...) jusqu'au quartier Sweet Auburn, endroit où est né et a grandi Martin Luther King. On y découvre un Historic Site avec un Visitor Center très bien fait qui complète nos connaissances sur la lutte des afro-américains pour les droits civiques. On en revient toutefois épuisés par les 36°C ambiants... on aurait peut-être dû prendre le tram finalement !

 

Atlanta Sweet Auburn

Sweet Auburn est dénommé ainsi car il fut le premier quartier d'une ville américaine où la communauté noire a pu devenir autonome au niveau des commerces, des écoles, des restaurants, des théâtres, des églises, de la presse... du coup, il faisait "bon y vivre" pour les afro-américains... (sauf qu'aujourd'hui, on a surtout croisé des SDF...)

 

Atlanta Sweet Auburn John Wesley Dobbs

C'est John Wesley Dobbs, leader politique considéré comme maire officieux de Auburn Avenue, qui est crédité de l'appellation "Sweet Auburn" en 1920. Il aurait dit aussi : « Les 3 clés de l'émancipation sont les bulletins de vote, les dollars et les livres » (mais ça sonne mieux en anglais : ballots, bucks and books !) En 1973, son petit-fils est devenu le premier maire noir d'Atlanta.

 

Atlanta Sweet Auburn fresque

Tout au long de la rue, on trouve d'ailleurs plusieurs fresques ou sculptures célébrant les "héros" afro-américains...

 

Atlanta Sweet Auburn fresque

 

Atlanta Sweet Auburn fresque

 

Atlanta Sweet Auburn

...ça aurait été dommage de la faire en tram !

 

Atlanta ML KIing Jr National Historc Site

Dans le parc du Martin Luther King Jr National Historic Site, nous découvrons la sculpture la plus imposante :

 

Atlanta Behold Monument

le Behold Monument commémore les principes historiques et humains qui ont guidé la vie et les œuvres du Dr King. Le sculpteur Patrick Morelli s'est inspiré de l'ancien rituel africain consistant à élever un nouveau-né vers les cieux et à réciter les mots « Voici la seule chose plus grande que vous-même ». Il a déclaré ainsi honorer « son  courage moral et sa noblesse d'esprit ».

 

Atlanta Ebenezer Baptist Church

La sculpture fait face à l'église baptiste d'Ebenezer dans laquelle le Dr Martin Luther King et son père, "Daddy" King, ont donné de nombreux puissants et inspirants sermons... un site symbolique pour le mouvement des droits civiques. C'est dans cette église que Martin a été baptisé, qu'il a fait son premier sermon à 17 ans, qu'ont eu lieu ses funérailles en 1968 et que sa mère, qui y jouait de l'orgue, a été assassinée en 1974, au cours d'une messe, par un extrémiste noir.

 

Atlanta International World Peace Rose Garden

On trouve aussi dans le parc le "I Have a Dream" International World Peace Rose Garden", nommé ainsi d'après le discours I have a dream de 1963. Tous les ans, un concours international récompense les meilleurs poèmes écrits par des étudiants sur le thème de la paix en les gravant sur des plaques au pied des rosiers.

 

Atlanta Horizon Sanctuary

L'Horizon Sanctuary, où prêche la communauté baptiste aujourd'hui, jouxte le Visitor Center.

 

Atlanta Martin Luther King Jr Visitor Center

Le centre d'accueil propose des expositions et un film documentaire qui retracent l'histoire du mouvement des droits civiques et le parcours du Dr King, ici au côté de sa femme Coretta.

 

Atlanta ML KIng Visitor Center

Leader du mouvement des droits civiques pendant 13 ans, Martin Luther King prêchait et pratiquait la non-violence. Sa philosophie était inspirée par sa foi chrétienne et par des figures comme Gandhi, au travers de manifestations pacifiques. En plus de défendre les droits civiques, il a également fait campagne contre la pauvreté et les conflits internationaux, prônant l'amour face à la haine et la tolérance contre la vengeance...

“Darkness cannot drive out darkness;

only light can do that.

Hate cannot drive out hate;

only love can do that.”

–  Martin Luther King Jr , 17 Novembre 1957 –

Martin Luther King est connu comme l'un des orateurs les plus grands de l'histoire alors qu'il était un piètre élève... cela ne l'a pas empêché d'obtenir un doctorat de théologie et le Prix Nobel de la Paix à seulement 35 ans !

 

Atlanta ML King Visitor Center

Le musée raconte aussi les années sombres de la ségrégation, où l'on pouvait pendre un homme noir sans procès et sans être inquiété par la justice... et rend hommage à d'autres figures de l'émancipation des noirs américains comme Rosa Parks, arrêtée en 1955 pour avoir refusé de céder sa place à une femme blanche dans un bus, événement qui a déclenché un boycott d'un an des transports en commun par la communauté noire de Montgomery en Alabama, mouvement dirigé par le pasteur King...

 

Atlanta ML King Visitor Center

Toutes les infos des affichages sont doublées par des panneaux bleus destinés aux enfants, c'est très pédagogique.

 

Atlanta ML King Visitor Center

Il y a d'ailleurs des écoles qui visitent l'exposition en même temps que nous, et c'est vraiment désolant d'avoir la confirmation, dans ce lieu symbolique, que la diversité raciale n'est pas encore à l'ordre du jour dans les établissements scolaires des États du Sud... (et je n'ose même pas en rajouter en évoquant les effets de la malbouffe sur les enfants...)

 

Atlanta ML King Visitor Center

La « Marche sur Washington pour l'emploi et la liberté » avait en partie pour objectif d'afficher un soutien populaire au projet de loi sur les droits civiques proposé par l'administration Kennedy au mois de juin 1963. Par conséquent, Martin Luther King et les autres figures éminentes de la manifestation avaient convenu d’effectuer des discours pacifiques et de ne pas inciter à la désobéissance civile.

 

King avait conçu son discours comme un hommage au discours de Gettysburg, prononcé par Abraham Lincoln en novembre 1863. Devant le Mémorial de Lincoln, il martèle son  « I have a dream » après que Mahalia Jackson lui a crié : « Parle-leur de ton rêve, Martin ! » En 1965, sous la présidence de Lyndon Johnson, les noirs américains obtiendront enfin le droit de vote...

 

Atlanta ML King Visitor Center

Les marcheurs...

 

Atlanta King Visitor Center

plus un !

 

Atlanta ML King Visitor Center

Le pasteur King a été assassiné à l'âge de 39 ans, à Memphis, le 4 avril 1968, par un prisonnier fugitif. Les circonstances de ce meurtre sont suffisamment troubles pour que la famille King ait intenté un procès contre des organisations gouvernementales, persuadée d'un complot mêlant la mafia et le gouvernement américain... Le jury a d'ailleurs conclu à la thèse du complot mais les agences fédérales accusées n'ont pas pu se défendre... Ceci est le chariot - tiré par des mulets- dans lequel son cercueil a été transporté dans Atlanta, symbolisant ainsi son humilité. A côté se trouve la grande croix de lys blancs qui recouvrait son cercueil.

 

À la demande de sa veuve, Martin Luther fit sa propre oraison funèbre avec son dernier sermon « Drum Major » enregistré à l'Ebenezer Baptist Church. Dans ce sermon, il demande qu'à ses funérailles aucune mention de ses honneurs ne soit faite, mais qu'il soit dit qu'il avait essayé de « nourrir les affamés », « habiller les nus », « être droit sur la question du Viêt Nam » et « aimer et servir l'humanité ». Lors de la cérémonie, selon son voeu, son amie Mahalia Jackson chante son hymne favori, " Precious Lord, Take my hand". Ses dernières paroles ont d'ailleurs été dédiées à cette chanson puisqu'il a dit au musicien Ben Branch juste avant qu'on lui tire dessus : « prévois de jouer Precious Lord, Take My Hand à la réunion de ce soir. Joue-le de la plus belle manière. »

 

Cliquer sur l'image pour voir l'interprétation de la chanson par Mahalia Jackson sur youtube.

 

Atlanta King Center Tombe ML King

Son tombeau se trouve aujourd'hui de l'autre côté de la rue, juste en face du Visitor Center, posé au milieu d'un bassin. Décédée en 2006, son épouse Coretta repose à ses cotés.

 

Atlanta King Center Tombe de M L King

Sur son côté de la pierre tombale est inscrite une épitaphe inspirée de la fin de son discours de 1963 : « Enfin libre, Enfin libre, Merci Dieu tout puissant. Je suis enfin libre ».

 

Atlanta King Center Reflecting Pool

La Reflecting Pool présente aussi une citation du Dr King.

 

Atlanta King Center Freedom Hall

A l'extrémité du bassin se tient le Freedom Hall, fondé par Coretta King. Il contient diverses expositions.

 

Atlanta King Center Flamme Eternelle

Face aux sépultures, la Flamme Éternelle brûle constamment et symbolise le rêve de Martin Luther King pour un monde de justice, de paix et d'égalité.

 

Atlanta Sweet Auburn maisons Queen Ann

On poursuit la balade jusqu'à une série de maisons de style Queen Ann : bâties et d'abord occupées par des Blancs, elles ont ensuite été investies par des Noirs de la classe moyenne dès 1906.

 

Diaporama : Sweet Auburn, maisons Queen Ann
Diaporama : Sweet Auburn, maisons Queen Ann
Diaporama : Sweet Auburn, maisons Queen Ann
Diaporama : Sweet Auburn, maisons Queen Ann

Diaporama : Sweet Auburn, maisons Queen Ann

 

Atlanta maison natale de Martin Luther King

Parmi elles, la maison natale de Martin Luther Junior (son nom légal).

 

Sweet Auburn

Il faut réserver pour la visite, on se contentera des extérieurs.

 

Atlanta maison natale de ML King

Le pasteur défenseur des faibles et des opprimés a été élevé dans le confort et la stabilité familiale.

 

Atlanta Sweet Auburn caserne de pompiers historique

Dans le quartier, on trouve aussi une caserne de pompiers de style "romanesque revival" classée monument historique

 

Sweet Auburn Fire House n°6

La caserne n °6 a fonctionné de 1894 à 1991. Le camion date de 1927.

 

Sweet Auburn Caserne pompiers n°6

Cette caserne fut la première à permettre à des pompiers noirs et blancs de travailler ensemble.

 

Atlanta Fire House n°6

 Les anciennes pompes à vapeur tirées par les chevaux !

 

Atlanta Sweet Auburn

Nous reprenons l'Auburn Avenue en direction du downtown

 

Atlanta Sweet Auburn

avec d'autres aperçus du quartier

 

Atlanta Sweet Auburn

Pas que des ohlalas !

 

Atlanta Westin Tower

De belles vues sur la tour du Westin

 

Atlanta Auburn Avenue

et sur celle du Georgia-Pacific

 

Atlanta Candler Building

avec, devant, le blanc Candler Building, construit par le fondateur de Coca Cola Cie dans le style "néo-Renaissance" et qui était le plus haut bâtiment de la ville en 1906.

 

Atlanta Candler Building

Une des portes du Candler Building, très ouvragée.

 

Atlanta Flatiron Building

Atlanta possède aussi son immeuble en forme de fer-à-repasser ! Achevé en 1897, le Flatiron Building est le plus ancien gratte-ciel de la ville. Sa construction précède de cinq ans celui de New York.

 

Atlanta

Le soir, nous prendrons la direction du Centennial Olympic Park, 85 000 m2 créés à l'occasion des Jeux Olympiques de 1996.

 

Carte du Centennial Olympic Park

 

Centennial Olympic Park

Cette fois, j'arrive à prendre une photo du logo sans personne ! (ou presque...)

 

Centennial Olympic Park

Par contre, j'ai oublié mon appareil photo à l'hôtel, du coup il faudra se contenter de la qualité moindre de celles du smartphone...

 

World of Coca Cola

Donc World of Coca Cola by night

 

Atlanta Aquarium

L'Atlanta Aquarium

 

CentennialPark

La jolie skyline d'Atlanta avec la Centennial Tower à droite

 

Centennial Olympic Park

La statue du Baron Pierre de Coubertin qui a fondé les Jeux Olympiques modernes en 1896 (donc tout juste 100 ans avant les Jeux d'Atlanta).

 

Centennial Olympic Park

Androgyne Planet, créée par le sculpteur catalan Enric Pladevall, me rappelle une lampe-torche.

 

Centennial Olympic Park

Les Hermès Towers, 8 immenses lampadaires qui jalonnent le parc, symbolisent à la fois la torche des Jeux et les colonnes grecques.

 

Centennial Olympic Park Ring Fountain of Rings

La Fountain of Rings, miroir d'eau avec jets qui changent de couleur... (et avec musique 4 fois par jour)

 

Centennial Olympic Park Fountain of Rings

Les jets d'eau, ça fait toujours le bonheur des enfants ! (on les aperçoit à gauche de la photo)

A droite, le CNN Center où nous irons faire un tour demain.

 

Emerging devant le Westin Hotel

Cette énorme statue au pied de l'hôtel Westin se nomme "Emerging", elle symbolise l'homme moderne émergeant de son environnement urbain (et visiblement, ça lui fait perdre la tête !)

 

Nous par contre, on va émerger de notre lit et même de notre chambre car un dégât des eaux dans un côté de notre hôtel va obliger le staff à déménager ses clients dans la partie non sinistrée... on va récupérer une chambre avec vue mais les aspirateurs vont tourner toute la nuit !

 

 

Partager cet article
Repost0
29 avril 2019 1 29 /04 /avril /2019 21:00

 

La photo du Jour

Atlanta skyline du downtown

Impossible de traverser l'Olympic Centennial Park sans prendre en photo la skyline du Downtown d'Atlanta... vous aurez donc eu cette vue à toutes les heures du jour et de la nuit !

 

Départ d'Atlanta ce soir à... 22h30 ! Une journée de plus dans une ville où les centres d'intérêt sont très limités... Du coup, ce matin on fait un petit tour dans le CNN Center (mais pas la visite guidée qui ne nous a pas été conseillée par d'autres routards), et cet après-midi on revient au Centennial Olympic Park pour visiter... non, toujours pas World of Coca Cola (Norbert continue de refuser catégoriquement) mais le Musée des Droits Humains et Civiques qui, finalement, ne nous apprend pas grand chose de plus que le Visitor Center du Martin Luther King Historic Site...

Nous faisons toutefois le constat que dans tous ces États du Sud, les musées des Droits de L'Homme n'abordent absolument pas la question des amérindiens..

 

Atlanta Peachtree Street

La vue de notre nouvelle chambre au petit matin... tout en faisant nos valises, nous nous extasions sur le travail des laveurs de vitre et leur résistance au vertige !

 

Atlanta Centennial Tower

Après avoir déposé nos bagages à la consigne de l'hôtel, nous prenons à nouveau la direction du parc Centennial, en longeant les immeubles de bureaux et les nombreux parkings...

 

Atlnta Westin Tower

La tour du Westin nous sert de point de repère pour nous orienter !

 

Atlanta Tribute sculpture

Nous découvrons de nouvelles sculptures au Centennial Olympic Park : les Jeux olympiques ont vu le jour à Olympie, en Grèce, en 776 av JC. La version moderne est née à Athènes en 1896. Et Atlanta a accueilli les Jeux olympiques d'été de 1996. Les trois coureurs émergeant de cette sculpture en bronze célèbrent ces trois événements. L'ensemble de la sculpture repose sur une arche en bronze recréant la célèbre arche d'Olympie par laquelle les athlètes entraient dans le stade. D'après des témoins oculaires, cette sculpture intitulée "The Tribute to Olympism and Hellenism" aurait protégé de nombreux visiteurs lors de l'explosion de la bombe de juillet 1996.

 

Atlanta Andrew Young statue

Andrew Young, ancien maire d'Atlanta et ambassadeur américain aux Nations Unies, qui a récupéré des bras supplémentaires ...

 

Atlanta CNN Center

Nous voici devant les studios du célèbre Ted Turner... Créée en 1980, Cable News Network fut la première chaîne du monde à diffuser de l'information en direct 24h/24 et 7j/7. Aujourd'hui CNN diffuse dans plus de 212 pays avec une audience de plus d’un milliard de téléspectateurs.

 

Atlanta CNN Center

Le hall immense contient une multitude de restaurants, de magasins et même un hôtel, avec des écrans sur les murs débitant de l’info des 4 coins du monde.

 

Atlanta CNN Center

L’escalator qui trône à l’intérieur de bâtiment a été déclaré « plus long ascenseur autonome » au monde.

 

Atlanta

Petit repas -bien agrémenté- au resto de l'hôtel où nous discutons politique avec le serveur qui nous pronostique la victoire prochaine, à la Vice-Présidence des États-Unis, d'une certaine Kamala Harris...


 
Atlanta World Of Coca Cola

L'après-midi, donc, World of Coca Cola... mais toujours pas pour nous !

 

Atlanta John Pemberton Statue

Je vous présente toutefois John Pemberton, pharmacien d'Atlanta qui a inventé en 1885 la boisson couleur caramel, à l'origine constituée de vin rouge et de coca péruvien et appelée "French Wine Coca". Lorsque la prohibition interdit l'alcool, il remplace le vin par de l'eau gazeuze et commercialise la boisson comme médicament... Cette formule est aujourd'hui interdite de fabrication en raison de ses ingrédients : la technologie a désormais supprimé toute trace de cocaïne. Par contre, la caféine subsiste avec un taux réduit pour que la boisson conserve sa dimension "stimulante".

 

Atlanta Musée des Droits Civiques

Nous voici au National Center for Civil and Human Rights

 

Alanta Musée des droits civiques

Le hall d'entrée

 

Atlanta Musée des droits civiques

Nous trouvons l'exposition un peu "grandiloquente", avec des citations écrites très gros...

 

Atlanta Musée des Droits civiques

Des murs entiers gravés (où l'on apprend que l'Illinois n'a promulgué l'interdiction de la discrimination qu'en 2003 !)

 

Atlanta Musée des Droits civiques

Une centrale d'écoute qui reconstitue l'ambiance d'un bar où un afro-américain subit injures, menaces et moqueries...

 

Atlanta Musée des Droits civiques

Beaucoup de séquences télévisées autour de l'histoire de l'émancipation des afro-américains. Ici, l'annonce par Robert Kennedy de la mort du King (non, l'autre... en fait, on a cumulé les King pendant ce voyage, entre Martin, BB et Elvis !)

 

Atlanta Musée des droits civiques

Une grande photo de la mort de Martin Luther King sur laquelle on peut voir Ralph Abernathy (2e à gauche), Andrew Young (3e à gauche), and Jesse Jackson (4e à gauche)

 

Atlanta Musée des Droits civiques

Finalement le côté "Tape à l’œil" nuit à l'émotion qu'on a pu ressentir dans des musées plus petits comme à Memphis ou dans le quartier de Sweet Auburn, même si les lois de la ségrégation qu'on peut lire ici font froid dans le dos... (par exemple : amende et emprisonnement si on faisait circuler des tracts en faveur de l'égalité sociale ou des mariages inter-raciaux !)

 

Atlanta Musée des droits civiques

"The Problem We All Live With" est une œuvre de Norman Rockwell qui représente la petite Ruby Bridges, 6 ans, intégrant l'école élémentaire William Frantz à la Nouvelle-Orléans en 1960, escortée par 4 Officiers de Police sous des jets de tomate, avec le mot "nigger" tagué sur le mur...

 

Ruby Bridges

Le tableau s'inspire de cette photo...

 

Atlanta Musée des droits civiques

Ici, le mur des "héros" (en face il y avait le mur des dictateurs, bouh les méchants, ils ne méritaient même pas une photo)

 

Atlanta Musée des Droits civiques

Le musée se positionne aussi contre le travail des enfants (ici les produits incriminés sont le chocolat et les ballons de foot...)

 

Atlanta Musée des droits civiques

On finit avec la carte du monde de la "Liberté politique" avec en jaune les pays libres, en orange les mi-libres (!???), en rouge vade retro satanas  !

 

Atlanta Skyline downtown

En sortant du musée,

 

Atlanta Centennial Olympic Park

on va chercher la fraîcheur dans l'Olympic Park

 

Atlanta Centennial Olympic Park

où les points d'eau ne manquent pas...

 

Atlanta Centennial Olympic Park

A droite, le panneau informe que, pour sa sécurité, on doit rester hors de l'eau...

 

Atlanta Centennial Olympic Park

On reste un moment à regarder les enfants batifoler dans le miroir d'eau....

 

....tandis que passent des centaines de participants à un congrès international des Témoins de Jéhovah intitulé "Love never fails" (= l'amour n'échoue jamais...)

 

et au niveau des tenues, y avait du lourd !

 

Du très lourd même !

 

Tout le monde sur son 31, voire sur son 32... (je vous préviens, c'est la séquence moquerie...)

 

En fait, on n'a visiblement pas toutes les clés pour comprendre l'élégance américaine !

 

Une petite fille qui vient de se payer une journée de conférence sur l'amour toujours vainqueur et qui aurait préféré aller batifoler dans l'eau avec les autres !

 

Mais vraiment !

 

Bon, certains adultes aussi... (36°C, c'est dur même quand l'amour est vainqueur...)

 

Tous décorés d'une jolie étiquette...

 

Jéhovah mormon ?

 

Ah zut, je me suis trompée... pas des Témoins de Jehova ! (ya pas l'étiquette !)

 

Grillée la Sabine !

 

Non mais, c'est quoi ces chaussures ????

 

Ah ben les voilà, les bonnes chaussures, à gauche : des bas blancs dans des tongues à haute semelle de bois... Si, si...

 

Jéhovah Canari

 

Là, d'après Norbert, c'est "Jéhovah prendre un autre verre "!

 

Atlanta State Capitol

C'est le moment du départ et sur la route de l'aéroport, notre taxi passe devant le très beau State Capitol (qu'on voulait visiter aujourd'hui mais il est fermé le week-end...), dernière image d'Atlanta...

 

Survol château de Windsor

Et pour finir, un joli survol du château de Windsor en arrivant à Londres !

 

 

BONUS FAMILIAL

Diaporama : Nous à Atlanta
Diaporama : Nous à Atlanta
Diaporama : Nous à Atlanta

Diaporama : Nous à Atlanta

Pour voir toutes mes photos de Chattanooga et Atlanta en grand format, cliquer ici

 

Nous voilà rentrés d'Atlanta, à essayer une nouvelle fois d’éponger les effets du jet lag…
 
J'avais fait sur ma page facebook un petit bilan à chaud de nos ressentis sur ce voyage, que je vous recopie ici : bien sûr tout cela est entièrement dépendant de nos propres expériences, donc forcément très subjectif…
 
La période :
En Louisiane, les autochtones nous ont dit que les meilleurs mois pour visiter étaient mars et octobre, mai étant la période des tornades… et effectivement, une alerte « severe storm/tornado » nous a confinés dans notre hôtel toute une matinée… Toutefois, à Atlanta, on nous a bien confirmé que ces orages, ces inondations et ces températures caniculaires étaient exceptionnelles au mois de mai… Cela dit, nous avons largement apprécié les deux gros avantages du printemps : une fréquentation touristique raisonnable et aucun moustique !
 
L’intérêt :
- mieux vaut aimer la musique Soul, Blues, Rock ‘n Roll et Country dans le Tennessee… Les principaux musées sont consacrés à l’histoire des ces styles musicaux et l’intérêt des villes comme Memphis et Nashville tient surtout à leur portée symbolique… si vous êtes amateurs, foncez, c’est mythique !
Par contre, si vous n’avez aucune connaissance au niveau de ces styles de musique, vous risquez de trouver peu d’attrait à la visite de villes où l’animation se concentre sur une seule rue… Par contre, les musées restent intéressants car l'histoire de la musique est indissociable de l'histoire de ces États ségrégationnistes et du combat pour l'égalité des droits civiques...
 
- Notre visite du Mississipi a été un peu gâchée par les inondations… difficile d’apprécier les champs de coton quand on ne voit que de l’eau ! On a surtout traversé des villages à moitié fantômes, avec des populations noires logées dans des mobil-homes qui côtoient de splendides maisons Antebellum historiques habitées par des blancs… Le must fut à Natchez (ville morte !) quand un blanc nous a conseillés de vite sortir du quartier noir car « ce n’était pas un bon voisinage »… Si on rajoute que la plupart des écoles que nous avons croisées dans le Sud ne pratiquaient pas la mixité raciale, on peut se dire que l’intégration et la justice sociale, c’est pas encore ça…
 
- En Géorgie, nous avons eu très très chaud ! On a donc privilégié les visites des parcs et des jardins botaniques ! L’aquarium géant d’Atlanta est impressionnant mais on reste mal à l’aise face à ces géants des mers emprisonnés même si les bassins sont immenses… L’Historic Site de Martin Luther King est très intéressant, on apprend plein de choses sur la lutte contre la ségrégation raciale. Par contre, une ville pas très belle et offrant peu d’intérêt dans le downtown…
 
- La Louisiane est notre grand coup de cœur : pour ma part, j’y ai tout adoré ! (à part les nombreuses raffineries mais on s’y attendait…) La Nouvelle-Orléans, ville magnifique : architecture, propreté, ambiance, musique festive, musées insolites… le pays cajun et son festival de l’Écrevisse où on était les seuls étrangers… les bayous et leur microcosme végétal et animal… les énormes chênes centenaires couverts de mousse espagnole... les manoirs Antebellum et l’histoire des plantations… et partout un accueil sans pareil, avec des gens qui essayent à chaque fois de nous parler français pour nous faire plaisir… Bon, Norbert n’a pas vraiment apprécié Bourbon Street le soir (trop bruyant, trop alcoolisé), il a trouvé la musique sur Frenchmen street bien meilleure… mais ça fait partie de l’ambiance de la ville, il faut le voir pour le croire !
 
Le rythme : minimum 2 nuits partout (3 à NOLA, 3 dans le pays Cajun, 3 à Memphis)… parfait ! Cela permettait de nous reposer de la circulation anarchique des étapes routières ! On aurait dû toutefois rajouter une troisième nuit à Nashville et l’enlever à Atlanta… ou carrément repartir de Nashville puisqu’il y a des vols directs pour Londres (mais on ne le savait pas quand on a préparé le voyage !)
 
La question du jour : à l’origine, il y avait des amérindiens qui possédaient ces terres… où sont-ils ? Nous n’en avons croisé aucun… même pas en photo dans les musées des droits civiques et humains...
 

La question de l'année : quand pourrons-nous repartir ? Déjà 2 voyages aux USA annulés, des billets d'avion transformés en avoir, des roadbooks en standby... et toujours pas de réouverture des frontières en ce 4 juillet 2021... on déprime !

 

Nous quand on pourra repartir !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Carnets de Voyages aux USA et au Canada
  • : 12 périples en Amérique du Nord, des infos, des conseils, des liens pour aider d'autres routards à préparer leur propre voyage
  • Contact

Mon autre blog

Sabyplanete
(Lyon, Corse, Bretagne, Châteaux de la Loire, Jordanie, Kenya, Mexique et Pérou)

Pages Infos